Contenu principal

Message d'alerte

Logo du Congrès annuel UNAPEI 2018 a Lille du 31 au 2 juinLe sujet reste brulant et notamment pour les enfants, adolescents désireux de prendre le cartable le matin pour ce rendre à l’école ou au lycées comme le font des millions d’entre eux. Pourtant comme le rappel l’Unapei ils sont plus de 20 000 handicapés intellectuels à ne pas pouvoir le faire. Pourtant comme le rappel l’UNAPEI a l’occasion de ce congrès qui commence demain et jusqu’au 2 juin à Lille, « C'est par l'école que tout commence ! Rendre l'école accessible aux enfants handicapés, avec une scolarité et une pédagogie adaptées ». Une nécessité annoncée comme une priorité par le gouvernement alors que celui-ci menace la fermeture de classe spécialisée comme le dénonce une intersyndicale.

La nécessité d’une école adaptée…
Un grand nombre d'élèves handicapés sont scolarisés en établissements et via des services spécialisés. 20 000 d'entre eux n'ont aucun accès à l'école. Pour l'Unapei, qu'elle soit de quartier ou spécialisée, l'école doit s'adapter aux besoins de chacun et procurer un enseignement ambitieux et évolutif à tous les élèves y compris les élèves handicapés intellectuels, autistes ou polyhandicapés.

L’Unapei dont son président, Luc GATEAU, estime lui que le gouvernement puisse « s'inspirer de nombreuses innovations sociales et pédagogiques à l'œuvre sur les territoires et en Europe », mais aussi « d’écouter les attentes des enfants handicapés et de leurs familles et de mettre en synergie les différents acteurs concernés ». Un sentiment loin d’être le cas puisque l’union nationale a rejoint le collectif Urgence Handicap dans la plainte adressé contre l’État français devant le conseil de l’Europe. Luc GATEAU, qui rappelle que ce développement de ces coopérations « entre les acteurs familiaux, médico-sociaux, de soins et de l'Éducation nationale constituent une clé pour construire la société solidaire et inclusive de demain, à laquelle grand nombre de citoyens aspire ».

Un 58e qui selon le communiqué souhaite parvenir a cette occasion, des trouvée de manière concrète des réponses aux mutations à venir pour tous les élèves handicapés, ainsi que l'ensemble des professionnels qui les accompagnent, et d'enrichir le débat de façon constructive.

Plusieurs tables aux programmes…
Un congrès au programme chargé, qui débutera le 31 mai par une journée découverte permettant aux participants de partir, a la découverte pour d’établissements et services gérés par les associations du mouvement Unapei dans la région des Hauts-de-France au travers de 16 circuits différents. Une première journée ou les enfants ne seront pas oubliés avec l’installation d’un « Village des Enfants ». Accompagnés par des professionnels et familles bénévoles, enfants et adolescents en situation de handicap ou non. Ce sera l’occasion pour eux de s’amuser, de mettre en valeur leurs compétences et leurs savoir-faire et, surtout, de susciter les rencontres. La manifestation permettra également de faire connaître les missions des structures de la région.

Le 1er et 2 juin qui devrait accueillir des membres du gouvernement ainsi que l’organisation de trois conférences/débats illustrées de témoignages et interventions d'experts ou professionnels. Autour de trois questions Quelle approche pédagogique pour les enfants les plus vulnérables ? La coopération entre le secteur médico-social et l'Éducation nationale, condition de mise en œuvre de l'école inclusive. Enfin celle de l'enfance à l'adolescence pour une meilleure prise en compte des besoins pour garantir la continuité des parcours.

Un congrès qui se clôtura avec la remise du Prix Unapei-GMF.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir