Contenu principal

Message d'alerte

Un carton avec deux main dessiné et sur lequel il est écrit journée mondial des sourdsÀ la veille de la journée mondiale des sourds, La Fédération nationale des Orthophonistes s'associe pleinement à cette manifestation. Elle rappelle qu'elle organise un colloque interprofessionnel avec le GRAP Santé au Centre des Congrès de Reims, le 16 novembre 2012. Le thème sera « Mieux aider le presbyacousique à comprendre ». La Fédération nationale des orthophoniste qui rappel selon eux, le rôle important de la profession, aux côtés des personnes atteintes de surdité congénitale ou acquise et à tous les âges de la vie, est primordial.

En effet, si l'appareillage prothétique ou l'implantation cochléaire sont indispensables à l'amélioration des capacités fonctionnelles auditives, l'intervention orthophonique a pour objet d'accompagner la personne nouvellement appareillée afin que ces outils soient pleinement efficaces.

Faut-il encore que la volonté d'un tel appareillage soit réellement voulue et non imposée, et force et de constater que la grande majorité de la communauté des sourds qui continuait à préférer l'utilisation de la langue des signes ? Un choix qui doit être respecté, à la société de faire le nécessaire pour apprendre à communiquer avec ces personnes.

La FNO qui rappelle dans son communiqué que si autour de l'enfant une prise en charge coordonnée pluridisciplinaire est organisée depuis longtemps, des progrès restent à faire pour l'adulte devenu sourd. La Fédération nationale des Orthophonistes promouvra ce champ spécifique de la surdité qu'est la presbyacousie lors de ce colloque, consistant en une diminution naturelle de l'acuité auditive avec l'âge.

Ce colloque permettra selon les orthophonistes de situer la place de l'intervention orthophonique au sein de l'ensemble des acteurs qui interviennent en coordination auprès des patients presbyacousiques. 85 % des personnes de plus de 75 ans vivent chez elles. Le médecin généraliste est en première ligne du dépistage et initiateur des soins autour de la presbyacousie pour pallier les manques et confusions qui demeurent parfois chez les patients, malgré une aide auditive performante, précisent les responsables.

Ce travail interdisciplinaire, ce partenariat médecin généraliste, ORL, audioprothésiste et orthophoniste, sont indispensables. Le colloque « Mieux aider le presbyacousique à comprendre » présentera, une approche pluriprofessionnelle et coordonnée du patient pour le maintien de sa communication précise le communiqué.

La Rédaction

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir