Contenu principal

Message d'alerte

Un salarié du groupe SPIE travaillant dans l'une des nombreuses activités de ce geant mondiale de la communicationAlors que l'économie française connait des difficultés et que la crise a elle également touché les établissements de travail protégé et aux entreprises adaptées, l'Association des Paralysés de France (APF) et au groupe d'ingénierie et de services SPIE d'avoir un accès plus large a ce secteur appartenant au réseau APF Entreprises. Une initiative intéressante, mais pour lequel il aurait été préférable de mettre en place une signature avec les associations représentatives comme l'UNEA afin qu'elle puisse profiter a tous.

Un secteur important pour l'APF qui de ses actions en faveur des personnes en situation de handicap moteur, l'APF a mises en place et gère son propre réseau de travail protégé et adapté sous l'enseigne APF Entreprises employant 3 700 salariés, dont 3 000, en situation de handicap. À l'intérieur de ce réseau, certaines activités, telles que le câblage, la signalétique, la mécanique, ou encore la numérisation et les activités de back office, sont organisées en filières spécifiques, permettant ainsi de mutualiser de manière organisée et coordonnée les moyens et compétences. Des salariés qui par leur travail et la qualité de leurs productions sont devenus de réels acteurs économiques du paysage social français.

L'entreprise qui a annoncé dans le cadre de cette convention que SPIE dont l'entreprise est particulièrement engagée dans l'inclusion des travailleurs handicapés avec la Société Générale s'engage à solliciter l'APF pour des prestations entrant dans ses domaines de compétences actuelles et futures. Une réciprocité à laquelle l'association s'engage aussi a proposé d'autres services au fur et à mesure de nouvelles compétences.

Faire progresser l'économie protégée...

L'objectif étant pour l'entreprise SPIE pour le Groupe et l'ensemble de ses filiales que d'ici 2015 le montant des achats puisse avoir triplé et atteindre un montant de 3 M€ contre 1 M€ en 2012. Pour chacune d'entre elles, le partenariat sera suivi par un pilote du service Achats. Ce réseau « d'acheteurs responsables » sera supervisé pour l'ensemble du Groupe par Christophe MASSON, directeur des achats de SPIE Est. Un politique qui a commencé a voir le jour au sein de l'entreprise il y a trois ans déjà avec une évaluation sociétale pour s'assurer que chacun soit, dans l'exercice de ses activités, dans une approche responsable. En 2010 a également été instauré un comité achats responsables.

Un partenariat qui fait dire à Christophe MASSON que « Grâce à ce partenariat, notre politique d'achats responsables franchit un grand pas vers plus de responsabilités », précise le responsable du projet pour le groupe SPIE. « Ce recours au secteur protégé est une source de progrès pour tous, dans le respect de notre éthique d'entreprise et de notre environnement ».

Un sentiment partagé pour qui l'« APF Entreprises et SPIE contribuent, à travers ce partenariat exemplaire, à faire ″bouger les lignes″ pour que la société inclusive soit une réalité ! » explique Emmanuel Bon, directeur général de l'APF. « C'est la marque et le signal fort d'un engagement durable pour concevoir et mettre en place des projets originaux et innovants permettant ensemble de créer de la valeur ».

Un contrat qui est la suite selon les dirigeants de l'entreprise SPIE, la suite naturelle est le recours plus large au secteur protégé permettant de faire travailler des salariés en situation de handicap exerçant dans des établissements particuliers. C'est dans le cadre d'une démarche citoyenne et l'application d'une politique RSE que SPIE a décidé de faire appel à l'APF pour la réalisation de toute prestation qu'elle jugera utile de sous-traiter auprès du travail protégé et adapté, et qui entre dans le domaine des compétences de l'APF.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir