Contenu principal

Message d'alerte

Medecine du travailÀ l’ occasion de sa présentation de 50 nouvelles mesures destinées à simplifier l'activité des entreprises, François HOLLANDE a annoncé vouloir « la visite médicale obligatoire n'est réalisée que dans 15 % des cas » et « peu relever de la formalité impossible » du fait d'un manque d'effectifs médicaux ou de contrats courts. Une annonce qui fait craindre aux syndicats comme aux médecins du travail que celui-ci ne soit remplacé par un médecin généraliste. Après les syndicats des médecins qui rappel que l’ont on ne s'improvise pas médecin du travail et que sa suppression serait un risque important tant pour les entreprises que les salariés.

Des médecins comme le rappel la CFE-CGC dernier qui sont souvent les seuls à détecter « un environnement toxique ou une organisation de travail délétère ».  Une situation logique puisque si le médecin généraliste demeure en mesure de soigner, sa possibilité d’analyse globale souvent essentielle, pour autant constater un dysfonctionnement au sein de l’environnement de travail et lui totalement nul.

La CFE-CGC s’oppose totalement à cette mesure qui ampute cette spécialité médicale et la transforme en un simple bilan de santé, à une époque où nous savons par l’intermédiaire de notre population de cadres et techniciens que le travail est malade !

Après avoir voulu enlever le caractère pénal du délit d’entrave et d’être revenu sur les principes fondamentaux de la sécurisation des salariés dans l’entreprise, cette nouvelle démarche ne va pas permettre d’améliorer la santé au travail des salariés.

Compétivité des entreprises ?

L’organisation syndicale pour lequel, une telle solution aura manifestement un impact et ceux tant pour les entreprises que pour la santé aux travaux des salariés. Elle dit « s'opposer Presentation programme de simplification des entrerpises francois hollandetotalement à cette mesure qui ampute cette spécialité médicale et la transforme en un simple bilan de santé, à une époque où nous savons par l'intermédiaire de notre population de cadres et techniciens que le travail est malade ! »

Des visites obligatoires…

Rappelons que cette visite doit en principe être réalisée tous les deux ans, mais les services de médecine du travail étant totalement engorgés (selon l'atlas de l'ordre des médecins, la France ne compte que 1 530 médecins du travail, avec une moyenne d'âge élevée), elle pourrait dorénavant être confiée au médecin traitant.

Prés de 70 ans d’existence

Pour mémoire, la spécialité de médecin du travail a été créée en 1946 pour que le salarié ait un examen médical et un espace de parole dédié au travail et à ses dysfonctionnements éventuels. Cela concerne : l’amiante chez l’électricien, l’asthme chez la coiffeuse, le canal carpien chez la secrétaire, le burn-out chez le manager… des exemples de maladies qui sont liées au travail et se déclenchent à cause de celui-ci. Un rôle essentiel du médecin du travail à partir de l’individu : il est le seul professionnel à avoir une démarche collective d’alerte auprès de l’employeur et du CHSCT.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir