Contenu principal

Message d'alerte

Signature convention FNO MGENSoucieux de poursuivre l’action des problèmes liés aux langages pour tous, la Fédération nationale des orthophonistes (FNO) a annoncé dans un communiqué avoir signé le 5 mars dernier un partenariat avec le MGEN (1) afin d’agir en faveur de la prévention des troubles de la voix à destination des enseignants. Un trouble qui aujourd’hui concernerait plus d’un enseignant sur deux (2). Un partenariat qui selon la FNO apportera son soutien au groupe MGEN dans ses actions de prévention et s’articule autour de trois axes.

« Une problématique majeure pour la santé des enseignants »

A la fois sur l’expertise, mais aussi la conception d'outils de formation, enfin le développement d'un réseau national d'intervenants de proximité (orthophonistes, mais aussi phoniatres, professeurs de chant ou de théâtre…). Le groupe MGEN et la FNO associe ainsi leur expérience en matière de prévention pour développer une offre de formation accessible dans chaque académie, afin de contribuer à réduire les risques liés aux troubles de la voix et à leur chronicisation, (c’est-à-dire pour un malade, être installé dans une maladie de longue durée sans espoir d'amélioration) représente plus de 20 % des enseignants.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre d’un accord-cadre renouvelé depuis 2003 avec le ministère de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et qui fait de MGEN un partenaire privilégié sur les questions de santé et de bien-être au travail des enseignants. Des troubles de la voix : « sont une problématique majeure pour la santé des enseignants et leur qualité de vie au travail. 95 % des participants aux formations réalisées en 2013 recommandaient le déploiement large de telles interventions. Nous nous réjouissons donc de ce partenariat avec la FNO qui nous permet d’amplifier notre action au service de la communauté éducative », a expliqué la déléguée nationale MGEN, Rose SAILLARD.

Un sentiment partagé par Philippe BETRANCOURT, formateur national et conseiller technique de la FNO dans le champ des pathologies de la voix depuis de nombreuses années, qui a lui conclu cette signature en soulignant que « les initiatives locales de sensibilisation ou de formation visant à diminuer le risque de développer ou d'aggraver un trouble vocal dans le cadre de leur fonction ont toujours été bien accueillies par les professionnels de l'enseignement et ont montré un impact favorable sur la qualité de vie. Ce partenariat national ne peut que renforcer ces actions indispensables de prévention ».

Stéphane LAGOUTIÉRE

1) Le groupe MGEN gère le régime obligatoire d’assurance-maladie des professionnels de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Culture et de la Communication, de la Jeunesse et des Sports et leur offre une couverture complémentaire. via la mutuelle MGÉN Filia.
2) 55 % des enseignants se plaignent de troubles de la voix. Ces troubles sont à l’origine de 20 % des arrêts de travail environ, contre 4 % chez les autres professionnels (chiffres INSERM, 2006 et MGEN 2011).

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir