Contenu principal

Message d'alerte

Plan Emploi handicap au CNRSAlain Fuchs, président du CNRS, et les organisations syndicales ont signé un accord le 21 octobre 2011 pour engager un deuxième plan triennal handicap, pour les années 2011 à 2014. Déjà adopté en juin dernier à l'unanimité par le comité technique paritaire, le plan handicap 2011-2014 est le fruit d'une négociation avec tous les partenaires sociaux et d'un travail collaboratif avec les médecins de prévention. Préparé après consultation de tous les agents en 2010.

Ce nouveau plan selon Alain FUCHS assure la continuité des actions du CNRS pour l'insertion professionnelle des travailleurs handicapés. Confirmant ainsi la volonté de poursuivre une politique incitative en matière de handicap dans le sens des objectifs de la loi de février 2005. Processus et pratiques internes pouvant elles être développées pour favoriser l'insertion professionnelle. Un second plan qui présente lui quatre objectifs.

Des travailleurs handicapés qui au CNRS étaient à peine de 2,88 % en 2007 et devraient atteindre 4,87 % fin 2011 soit une progression de 1,99 % sur 5 ans. Le CNRS qui selon lui ce taux serait en réalité de 11 %, un chiffre qui inclurait les agents qui ignorent leur situation de handicap et ceux qui ne se sont pas déclarés comme tels à l'administration.

Un chiffre difficile a vérifié et surtout a croire, car comment l’employeur serait au courant d’une situation que le salarié n’a pas ou ne veut pas déclarer ! Un taux néanmoins positif de 4,87 %, car situé au-dessus de la moyenne de l’administration qui est de 4,19 %.

Emploi, Intégration, Gestion de la Spécificité et Communication

Le premier et le plus important, étant la progression du taux de personnel handicapé, avec la possibilité d’un plan de 60 recrutement par an sur tous les corps et métiers avec une attention particulière aux doctorants, en vue de la création d'un vivier de jeunes scientifiques pouvant intégrer ensuite le CNRS. Un plan prévoyant également le maintien dans l'emploi des agents en poste qui ignorent leur situation de handicap, avec le risque de voir fabriquer des reconnaissances de travailleurs handicapés, même si elles sont réelles.

Ensuite l’intégration et les spécificités du handicap dans la gestion de la recherche et mieux prendre en compte le handicap dans la vie des laboratoires. Dans lequel la direction rajoute la gestion des ressources humaines des spécificités liées aux situations de handicap. L’objectif selon la direction sera de capitaliser « les expériences de pratiques des différents services RH des délégations pour permettre de répondre aux attentes d'accompagnement au quotidien » et ceux dans les domaines de traitement et financement des aides, protocoles de prise en charge….

Enfin quatrième objectif pour Alain FUCHS président du CNRS, mieux communiquer sur la politique handicap et sur les aides existantes.

De nombreuses actions concrètes

Pour atteindre ces ambitions, le plan prévoit notamment : l'accessibilité numérique sur tous les sites externes et internes, avec l'obtention à terme du label bronze Accessiweb, la construction d'un site web CNRS « travail et handicap ». La clarification des processus administratifs de recrutement, de titularisation et des conditions d'accès aux aides techniques, avec formalisation des procédures et des circuits de traitement,l'identification des personnes ressources au niveau de chaque délégation, de favoriser le recrutement d'apprentis handicapés,la professionnalisation des acteurs clés sur les problématiques du handicap,la professionnalisation des membres des jurys de concours et des commissions de sélection sur la manière d'aborder le handicap lors des recrutements, une procédure formalisée de prises en charge et d'accompagnements d'agents handicapés en difficulté.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir