Contenu principal

Message d'alerte

La FNO en greve le 13 mars 2015 a Paris appel aujourd'hui les professionnelles a descendre dans la rueAu lendemain d'une journée nationale fortement chargée en discussion et en échanges, le syndicat la FNO, représentant les orthophonistes, ont annoncé leur refus a la ministre de la Santé, Marisol TOURAINE de voir leurs professions reclassées à bac+3, dans la fonction publique hospitalière alors que leur niveau de formation et de compétences à niveau bac+5. Des professionnels refusent également la tentative de passage en force par la DGOS, en Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière et ceux malgré un rejet.

Un responsable de la FNO qui affirme qu'il ne s'agit pas de « simple critique syndicale » mais d'un « rejet massif argumenté qui soulignait l'absence totale de prise en compte de la reconnaissance universitaire du cursus d'orthophonie en 4 ans depuis 1986, en 5 ans depuis 2013, et des compétences des orthophonistes »

Le syndicat qui estime dans un communiqué que ce projet de décret, qu'une réduction de rémunération avec la création d'un corps de personnels de rééducation de catégorie A pour les orthophonistes (bac+5) en restant sur la base d'une grille de salaire de niveau bac+3. Une situation que ne comprend pas la FNO après les engagements de la ministre le 28 avril 2015, devant une délégation de l'intersyndicale reconnaissant l'urgence et la pénurie préoccupante des orthophonistes dans les hôpitaux.

Pourquoi ce passage en force qui signe une forme de mépris du dialogue social et qui ne résoudra en rien la problématique de terrain au détriment in fine ... des patients ? S'interroge les responsables de la FNO qui se semble convaincue que « Madame Touraine se moque des patients, des orthophonistes et des étudiants » et souhaite que le principe des négociations entre les différentes instances soit respecté.

Appel a la grève...

L'intersyndicale des orthophonistes demande le retrait immédiat de ce projet de décret, afin de pouvoir maintenir l'accès à des soins orthophoniques à l'hôpital. Mais aussi pour que ce dernier puisse rester un lieu de formation où les étudiants puissent continuer à faire des stages et à être encadrés pour leur mémoire.

« Une juste reconnaissance salariale des orthophonistes et un respect de leur niveau de qualification sont nécessaires, afin d'enrayer la fuite des orthophonistes des hôpitaux avant qu'il ne soit trop tard » souligne le communiqué. La FNO qui appel tous les orthophonistes à rejoindre le mouvement de grève nationale dans la santé le 25 juin.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir