Contenu principal

Message d'alerte

Logo FNO sur faccebook des soins en cours de disparitionAprès un avertissement lancé a la mi-janvier et qui faute d’avoir été entendu après un entretien le 28 janvier par la directrice adjointe de cabinet de la ministre de la Fonction publique et la conseillère de la ministre de la Santé sera donc passée aux actes ! L’Intersyndicale des orthophonistes a donc appelé à la grève tous les professionnels demain 4 février. Une grève qui vient protester selon la FNO contre la mise en place d’un calendrier échelonné, après un arbitrage positif. Un calendrier fixée notamment sur trois axes jugés essentiels : des mesures incitatives, un statut de fonctionnaire à temps partiel et exercice mixte et une grille des métiers de rééducation.

Un calendrier échelonné…

La FNO et l’intersyndicale qui ne sont pas d’accord de voir ces trois points proposés dans un calendrier échelonné, où les grilles indiciaires ne seraient examinées qu’en dernier. « Nous ne pouvons accepter que ce point central de notre revendication soit relégué en fin de parcours ! Il constitue le cœur du problème d’attractivité de notre exercice en milieu hospitalier ». précise Anne DEHÊTRE. Une situation qui pourrait avoir conséquence de compromettre « gravement l’accès aux soins des patients et nuit à la formation clinique et théorique des étudiants en orthophonie » souligne-t-il..

Les professionnelles qui demandent a la ministre de la Santé, Marisol TOURAINE un traitement prioritaire, préalable à toute autre discussion. Dans ce contexte, l’intersyndicale des orthophonistes va donc une nouvelle fois exprimer leur colère et leur détermination en appelant à la grève le 4 février 2016, en se faisant entendre par tous les supports de communication à disposition (rassemblements locaux, utilisation massive des réseaux sociaux, informations aux patients et aux élus ..) et projettent de poursuivre des actions dans toutes les régions tant que le gouvernement restera silencieux. Invitent en outre tous les professionnels et étudiants à se mobiliser !

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir