Contenu principal

Message d'alerte

Les différents partenaires sociaux réunis en septembre 2017 lors dune conférence sur le dialogue socialeAu-lendemain de l’annonce du Syndicat Sud-Rail denoncant la politique d’emploi et des revenus de la SNCF (v.article), et du lancement de la semaine pour l’emploi ce 13 novembre, Sophie CLUZEL a réuni le 9 novembre dernier, l’ensemble des partenaires sociaux afin de rappelé l’importance de l’inclusion dans le monde du travail des personnes en situation de handicap. Une discussion qui devrait se poursuivre sur ce sujet en janvier 2018. Une réunion qui fait suite aux objectifs fixés par le CHI du 20 septembre dernier, pour des syndicats qui a l’exception de quelques-uns n’ont pourtant pas pourtant tendance a éprouvé une véritable préoccupation pour ce dossier.

Des négociations qui débutent…
Dans le cadre d’une réunion Sophie CLUZEL Secretaire en charge du handicap auquel avaient étaient invités la CFECGC, CGT, CFTC, Force Ouvrière, CFDT, U2P France, MEDEF et CPME, s’inscrivant dans « une volonté ambitieuse » afin de permettre alors que débute la semaine éuropéene pour l’emploi des personnes handicapées. Sophie CLUZEL qui a cette occasion a souligné dans un communiqué « l’importance d’intégrer le handicap dans le dialogue social qui se tient au sein des entreprises, mais également d’identifier les pistes d’amélioration des démarches d’accès et de retour à l’emploi et d’agir sur la santé et la qualité de vie au travail des personnes en situation de handicap ». Un prochain rendez-vous sera fixé en janvier 2018 afin « de poursuivre la co-construction d’une politique de l’emploi pour les personnes handicapées, ambitieuse et mobilisatrice » précise le communiqué.

Le handicap, présent dans discussion…
Un échange entre toutes les représentations patronales et syndicales échanger et partager les objectifs du gouvernement afin de construire une société inclusive, décrite dans la grande concertation sur l’apprentissage et la formation professionnelle qui débute, du plan d’investissement dans les compétences et du cadre rénové du dialogue social et de la négociation collective. Le Syndicat CFECGC qui aura lui remis a la Sécretaire d’Etat une serie de propositions. Reste à savoir si il saura aussi question de discuter éventuellement de supprimer l'obligation des quotas instaurés par la loi de 1987 et du 11 février 2005, alors que Sophie CLUZEL ayant déclaré qu’«Embaucher une personne handicapée, il faut que ça devienne incitatif, il ne faut plus être coercitif ». Un changement qu’avait proposé lors de son interview il y a quelques semaines le Chef de l'État.

Les partenaires sociaux se sont accordés sur l’importance d’inscrire le volet handicap dans les différentes négociations engagées avec le gouvernement afin qu’il ne soit plus un volet traité à part. Une situation, il vrai desatreuse et qui ne cesse de se dégrader, avec un taux de chomage de 23 % qui représente 8.5 % des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi. Une progression de + 65 % entre 2012 et 2017 et des travailleurs handicapés présent seulement a hauteur de 3.3 % du secteur privé et 5,17% dans le secteur public. Leur niveau de qualification est inférieur à celui de l’ensemble des demandeurs d’emploi, 26% ont le bac ou plus, contre 45% tous public.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : Hotel Matignion

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir