Contenu principal

Message d'alerte

Un TGV avec des passager s’apprêtant a prendre le train dans une gare françaiseAprès avoir engagé des négociations avoir lancé le 28 mars la phase de négociation avec l'entreprise et inviter les salariés de l’entreprise a se mobiliser. Le troisième syndicat de la SNCF a fait savoir dans un communiqué son intention de déposer devant le TGI de Bobigny une action de groupe pour discrimination au handicap. Un motif rajouté au Code du travail dans les articles L.1134-6 à L.1134-10 il y a maintenant et qui serait la première du genre. Le syndicat évoquant notamment une rémunération moyenne des salariés handicapés qui serait de 11 % inférieure aux autres et verraient leur promotion retardée, une situation contestée par la direction de la SNCF.

Premier cause de causé de santé aux travail les risques psychosociaux le le burn out reste une réalité mal définie et mal quantifiéePremier cause de causé de santé aux travail, les risques psychosociaux, le le burn-out reste « une réalité mal définie et mal quantifiée » avait pointé un rapport, « relatif au syndrome d’épuisement professionnel » présenté à l’Assemblée nationale le 9 février 2017. Une situation évoquée par la ministre de la Santé Agnès BUZYN le 22 octobre dernier qui revient sur ces couts pris en charge par la CPAM. Une situation sur lequel la CFE-CGC s’interroge depuis longtemps sur les sommes dépensées dans le cadre des troubles psychiques liés au travail (stress, mal-être, épuisement professionnel) et rejoint l’analyse de la ministre.

2017.10.09.Un enfant lors dune séances chez un orthophonisteLa commission des affaires sociales du Sénat, a présenté ces conclusions le 5 octobre dernier relative a la ratification de l’ordonnance n°2017-50 du 19 janvier 2017 relative à la reconnaissance des qualifications professionnelles dans le domaine de la santé a supprimer partiellement « les dispositions introduisant un accès partiel aux professions de santé, en considération des risques pesant sur la cohérence, la qualité, et la sécurité de notre système de soins ».

 

Stand Société générale au premier salon Handicap Achats Responsables le 14 mars 2016Société Générale annonce la signature d’un quatrième accord triennal en faveur de l’emploi et de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. En 2017, Société Générale est également partenaire du Salon Handicap, Emploi et Achats Responsables, organisé le 27 mars au Palais des Congrès de Paris. Un salon sponsorisé par des groupes de presse comme le journal l’Écho qui eux sont loin de respecté la loi de 2005 sur le taux légal de 6 %. Un comble dénoncé par le syndicat de presse Handi presse info.

Stand de la MSA au Salon international de l agriculture a Paris du 25 fevrier au 5 mars 2017Alors que le Salon international de l’Agriculture sera sur le point de se conclure, la Fédération nationale des employeurs de la MSA va signer sur son stand, situé dans le Pavillon 4 le 2 mars prochain deux conventions de partenariat avec la FAGERH et l'institut polytechnique UniLaSalle. Objectif promouvoir, au sein des MSA, le recrutement, la formation et l'emploi de personnes handicapées. Objectif favoriser l’ouverture ce métier qui reste peu pratiqué ou proposé a des hommes et femmes en recherche d’un emploi ou d’une qualification.

Le syndicat national des orthophonistes fno lors de la mobilisation nationale du 15 mars 2015Après un appel à la mobilisation en novembre dernier a l’origine de manifestation sur tout le territoire auquel avait participé la Fédération nationale des Orthophonistes (FNO). La FNO ainsi que l’intersyndicale(1), viens d’annoncer le lancement d’une nouvelle journée d’action face a ce qu’ils estiment « comme une dégradation depuis plusieurs années sur la situation de l’accès aux soins et à la formation en déliquescence dans les établissements de santé ». Des professionnels de santé totalement laissée de cotés alors que leur analyse et diagnostique dans des maladies comme la Dyslexie ou le l’autisme son essentielle.

Facade du Batiment exterieur de l Universite de Rennes 2 en Haute BretagneDénoncé la première fois en septembre 2016 à la veille de la rentrée université (v.article), au lendemain d’un Tweet de Najat Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, affirmant apporter 30 M€ supplémentaires pour la sécurisation des universités. Un financement que le Gouvernement précédent a pris sur les Fond FIPHFP pour l'année 2016, une décision désormais effective depuis le 21 janvier 2017 et qui provoque une nouvelle colère des syndicats comme la CFE-CGC qui vient d’adresser un courrier au premier ministre Bernard CAZENEUVE.