Contenu principal

Message d'alerte

Thierry CORBALAN PortraitLe Tour de Corse à la nage en une semaine, soit 500 km en relais avec deux équipiers, est le nouveau défi du « Dauphin corse », Thierry CORBALAN, policier retraité, sportif de haut niveau de 56 ans, amputé des bras après un accident, entamera jeudi en fin d'après-midi sur la station balnéaire de Porticcio sa nouvelle odyssée. Un homme qui c'est confié a France Handicap Info dans une interview exclusif.

C'est du jamais vu. Pour la première fois Thierry CORBALAN va tenter un pari fou. « Avec un ami pompier, on s'était dit que depuis plusieurs années, on pourrait réaliser un beau projet pour nos deux associations : Les Pupilles des Pompiers et la mienne. Mais on ne savait pas trop quoi faire. Moi, j'ai fait de nombreuses traversées. On a alors décidé de faire le Tour de Corse », nous-a-t-il confié (voir par ailleurs).

Thierry CORBALAN, amputé des bras, nage seulement à la force des jambes et du torse

Durant une semaine, les trois nageurs se relayeront 24h sur 24h pour réaliser les 500 kilomètres du parcours. Pour compenser la perte de ses bras, amputés après avoir été électrocuté en 1988 quand sa canne à pêche a touché une ligne à haute tension de 25.000 volts sur la Côte d'Azur, l'ancien policier d'une brigade anti-criminalité nage durant huit heures par jour avec une monopalme de 70 cm de long et 50 cm de large à la seule force des jambes et du torse.

Avec cet équipement fabriqué à Fuveau (Bouches-du-Rhône) par le spécialiste russe Oleg PUDOV, qui équipe plusieurs champions du monde, Thierry CORBALAN, qui s'entraîne plusieurs heures par jour, a déjà relevé de nombreux défis.

Cet ancien champion de judo, passé à la course à pied après son accident, s'est mis à la natation en 2009  effectuant la traversée aller-retour (32 km) des bouches de Bonifacio entre Corse et Sardaigne.

Stéphane USCIATi sera le troisième homme à prendre part à ce Tour de Corse

Pour la création, en 2012, de son association « Le Dauphin corse » d'aide aux handicapés et aux malades, il relie le Cap corse à l'île italienne d'Elbe (60 km en moins de 16 heures). L'an dernier, il a traversé le lac Léman (19 km) pour aider les victimes de la sclérose en plaque. Il a aussi été champion vétéran de France de nage avec palmes avec les valides en 2014.

Le projet du Tour de Corse, il l'a monté avec un autre nageur de longue distance, Jean-Luc CASINI, pompier professionnel de 45 ans, rencontré en 2008 lors du Tour des îles Sanguinaires, près d'Ajaccio. Les deux compères se sont adjoints la complicité d'un troisième nageur, un journaliste de France 3 Corse, Stéphane USCIATI, 45 ans. CASINIi et USCIATIi nageront en bi palmes et CORBALAN pourra aussi en chausser sur certaines portions du parcours pour soulager son dos.

Parrainé par Pascal OLMETA

À travers ce joli défi, Thierry CORBALAN rappelle que « son message est toujours le même depuis le début. Je veux montrer que les personnes en situation de handicap peuvent faire aussi bien que les valides. Preuve en est puisque nous sommes trois pour réaliser ce Tour de Corse. Il y a deux personnes valides et moi. Il n'y a donc aucune différence entre nous ».

Parrainée par l'ancien footballeur international professionnel  corse Pascal OLMETA, venu en voisin et fondateur de l'association « Un sourire, un espoir pour la vie » d'aide aux enfants malades, la course est organisée au profit du Dauphin corse et de l'Oeuvre des pupilles orphelins et fonds d'entraide des sapeurs pompiers de France.

La Rédaction / Avec AFP §photos dans mail presse@fhi)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir