Contenu principal

Message d'alerte

De Gauche a droite le PDG Didier PAPAZ,Yves GUENIN, Laurence TIENNOT-HERMENT. Optic 2000 s’engage au coté de l’AFM pour la recherche en génétique oculaire©AFMHier 26 avril à Évry, l'AFM et sa présidente Laurence TIENNOT-HERMENT, à présenter à officiellement son nouveau partenariat sans précédent et à long terme avec Optic 2000. L'opticien ayant annoncé son souhaite ainsi soutenir la recherche en génétique oculaire à hauteur d'environ de 1 M€ par an. "Quand on voit le travail accompli par l'AFM, cela donne évidemment envie de s'y associer, à déclaré Didier PAPAZ, PDG du groupe.

Plusieurs actions seront mises en place à l'année pour récolter des fonds. Ainsi, lorsque les clients choisiront une 2e paire pour un euro de plus, cette somme sera directement reversée à l'AFM. Un euro sera également reversé chaque fois qu'un client optera pour une monture de la gamme Mode in France, fabriquée 100% en France. "Une façon de soutenir l'AFM tout en favorisant l'emploi en France" explique Yves GUENIN, secrétaire général du groupe Optic 2000. Par ailleurs, BBGR, fabricant français de verres, s'associe à la mobilisation d'Optic 2000 pour l'AFM.

Des enveloppes de dons seront également à disposition dans les 1200 magasins Optic 2000. Car au-delà de l'engagement financier, la coopérative souhaite sensibiliser le grand public et mener de véritables actions de communication. « Nous souhaitons que l'engagement soit total, pour chaque magasin, développe Yves GUENIN. Le commerçant n'est pas qu'un tiroir-caisse, nous voulons qu'il s'engage au cœur de la cité ».

Parmi les actions de communication, des animations locales menées en collaboration avec les bénévoles de l'AFM permettront de sensibiliser le grand public. Par ailleurs, le site internet vision-solidaire.optic2000.com ainsi que diverses publications diffusées dans la presse assureront une couverture médiatique importante. Optic 2000 participera plus particulièrement au financement des recherches sur les maladies de la vision, notamment via les essais menés par l'Institut de la vision ou encore les travaux des Nantais sur l'amaurose congénitale de Leber.

Perdre la vue du jour au lendemain...

Annie 53 ans atteinte de neuropathie optique de Leber©AFMC'est le témoignage qu'a présenté Annie, 53 ans, atteints de neuropathie optique de LEBER. Cette femme qui nous explique comment la perte pratiquement totale de la vue du jour au lendemain a changé sa vie, il y a 21 ans et des médecins qui à l'époque ont tenté de comprendre ce qui se passait, sans succès... Âgée de 32 ans « Ma vie a complètement changé, j'ai dû tout réapprendre, me repérer, m'adapter à un environnement à la fois familier et inconnu », explique telle. Femme sportive intéressée par la culture, passionnée par le cinéma, des activités remises en cause.

Maman, elle ne pouvait alors même plus assurer les devoirs de sa plus jeune fille âgée de 10 ans. Ont rassemblé alors « tout le courage nécessaire pour affronter cette nouvelle vie et se l'approprier. J'ai rencontré de nouvelles personnes, développé d'autres sens... Deuxième choc pour cette femme lorsqu'elle apprend en 2000 par un spécialiste les causes et l'origine de sa maladie. « En une seconde, les choses ont de nouveau basculé. Ce qui m'arrivait avait une origine génétique et je l'avais transmis à mes trois filles... Mais je n'étais plus seul. Je savais contre quoi, et surtout pour qui me battre. J'ai retrouvé une énergie incroyable. J'ai contacté des chercheurs, je me suis mobilisé pour collecter des fonds pour la recherche, j'ai retrouvé l'espoir, conclut Annie ».

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir