Contenu principal

Message d'alerte

L’église de Châtillon-sur-Thouet (Deux-Sèvres), où devait se tenir un concert pour récolter des fonds pour le Téléthon.©réalisée par GoogleAcquis de conscience ou extrémisme, le père Philippe AIRAUD arrivé il y a quelques semaine dans la paroisse le 8 septembre a affirmé au quotidien le courrier de l'Ouest le week-end dernier qu'il n'était "pas contre le Téléthon", mais il se demande si en marge de l'événement, "il y a encore un espace où on peut poser des questions ? La recherche, le progrès, la science, oui, mais pas à n'importe quel prix". Refusant de "cautionner une recherche médicale à risque de dérive selon lui vers une forme d'eugénisme"

Un homme qui s'inquiète d'un risque de dérive éthique selon lui de la recherche contre la myopathie et les maladies génétiques financée par le Téléthon, en l'occurrence l'utilisation de cellules souches embryonnaires et le tri embryonnaire. A ce titre le prête évoque notamment "le tri que cela pourrait amener" (...) avant de poursuivre et de s'interroger, "Vous vous rendez compte qu'ainsi, 97% des enfants trisomiques qui devraient naître, ne naissent pas ? Cela pourrait être une forme d'eugénisme".

Un refus de recevoir ces deux manifestations soutenu selon le prêtre par archevêché à Poitiers. Une position que semble respecter parfaitement la coordinatrice du Téléthon de Parthenay, Marie-Jo Bourreau, "C'est sa position, il faut la respecter.

"On ne va pas forcer les portes des églises", a-t-elle dit. "Mais le Téléthon continue." En bref. En conséquence du refus du père AIRAUD, un concert choral prévu cette semaine dans l'église du village de Châtillon-sur-Thouet a été transféré dans un centre d'hébergement pour personnes handicapées. Une autre représentation, le 8 décembre à l'église du Tallud, sera gratuite, sans collecte ni lien avec le Téléthon.

En 2006 déjà, le Téléthon avait fait l'objet d'une polémique, de la part d'une fraction de l'Église catholique hostile à la recherche sur les cellules souches embryonnaires.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir