Contenu principal

Message d'alerte

Une Poche de sang datant de 2005L’Association française des hémophiles (AFH) organisera le 18 novembre prochain de 17 h à 19 h une commémoration en souvenir du drame du sang contaminé au Conseil économique, social et environnemental à Paris. Un drame dont même dédouanée du gouvernement socialiste de Laurent FABIUS, sont humainement responsables, causant la mort de près 7500 victimes dont la grande majorité son aujourd’hui décédées, les autorités parlant de 1500 hémophiles emportés dans la première vague, car plusieurs fois transfusées, 800 transfusés dans la seconde vague.

Pour ne pas oublier !

Une commémoration dont l’objectif pour l’AFH qui souhaite qu’une génération après, ce moment symbolique et essentiel puisse rappeler à notre mémoire collective ceux qui sont partis et les familles touchées, pour leur rendre l’hommage qu’il leur est dû et témoigner de notre solidarité à travers le temps.

Mais c’est aussi l’occasion de rappeler que ce drame a profondément marqué la santé publique en France et qu’il est impératif de rester vigilant face aux risques sanitaires notamment ceux qui concernent la transfusion sanguine.

Ne pas oublier le rôle essentiel des associations de patients. Ces trente ans ont aussi marqué la reconnaissance de l’AFH et des associations de patients qui prennent une part de plus en plus importante dans le système de santé. Une expertise associative devenue comme le CISS également de réels partenaires de soin dans le domaine de l’éducation thérapeutique et des acteurs majeurs de la démocratie sanitaire.

Un rôle d’accompagnement auprès des personnes malades et de leurs proches qu’elles assurent et qui demeure essentiel, les associations apportent aussi aux patients et à leur famille les réponses sociales et juridiques dont ils ont besoin. Aujourd’hui, les malades et leurs associations doivent être plus associés aux décisions de santé qui les concernent ce qui constitue l’un des enjeux majeurs de la future loi de santé publique annoncée par Marisol TOURAINE en septembre dernier.

La ministre des Affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes, Marisol Touraine qui a annoncé sa présence à cette occasion en répondra au texte d’hommage de l’AVH lu par son président, Thomas Sannié et rendu public lors de cette cérémonie. En présence également des présidents de comités régionaux de l’AFH, des acteurs de la santé publique, de la communauté médicale et soignante ainsi que les pouvoirs publics.

Des familles dont il est fondamental selon l’AVH que la « mémoire des personnes disparues et la douleur de leurs proches soient respectées ».

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir