Contenu principal

Message d'alerte

Le Pape Francois avec Didier un enfant autisteSujet de discorde, l’autisme reste un véritable sujet de discussion entre les conservateurs comme la fondation Jérome Lejeune, les scientifiques et des hauts dignitaires de l’Église catholique. L'image pourtant celle de cet enfant autiste accroché au Saint-Père en 2013 lors d’un discours à l'occasion de la journée des familles sur la place Saint-Pierre, avait-elle fait le tour du monde ! Un petit garçon prénommé Didier, le jeune audacieux s'était ensuite installé dans le fauteuil blanc du Saint-Père lui volant la vedette le temps d'un instant.

Un instant magique, qui n'aura fait que renforcer la sainte popularité du Pape François. Un enfant d'origine colombienne, adopté par une famille italienne, atteint d'une forme d'autisme.  Cette circonstance à telle était le moteur de sa décision ? Mystère, mais qu’importe. Intitulé «Animer l'espérance pour les personnes avec des troubles du spectre autistique » la 29e conférence internationale pour la Pastorale de la Santé, présidée par Mgr Zygmunt ZIMOWSKI, aura du 20 au 22 novembre prochain dans la salle du Synode, au Vatican peu après la journée nationale en France.

Objectif selon le Vatican et président « Fortifier l’espérance des personnes atteintes de troubles de l’autisme, leurs familles et tous ceux qui s’occupent d’eux »: Un programme qui est disponible depuis quelques jours sur le site du dicastère.

Une rencontre qui rassemblera à Rome de grands experts de l’autisme des cinq continents. « Notre conférence internationale, explique Mgr Zygmunt ZIMOWSKI, a été organisée « pour pouvoir toujours mieux affronter les défis posés par l'autisme à la Pastorale de la Santé comme à la science, à la médecine, aux familles, aux structures éducatives et d'assistance, et plus globalement, à la société et aux gouvernements ».

Et d’ajouté que cette conférence culminera avec l'audience accordée par le Pape François au monde de l'autisme, et à laquelle participeront aussi les opérateurs sanitaires et les associations. « Ce sera la première fois que la complexité de la réalité sociale et sanitaire de l'autisme sera accueillie par le Saint-Père dans cette dimension internationale. »

Pour accompagner la réflexion, différents articles: Tazenda, Arisa, le maestro Joseph Barbera et le maestro Giulio Rapetti-Mogul. Le Pape François qui assistera à la messe d’ouverture qui aura lieu dans la Basilique Saint-Pierre à 7h30 le 20 novembre, présidée par le cardinal George PELL, préfet du secrétariat pour l’économie.

Un petit garçon beni de Dieu !

Selon Arnaud BEDAT, journaliste au magazine suisse «L’Illustré», qui a remonté la trace du petit garçon, Didier a 7 ans et a été adopté l’an dernier avec son frère biologique par des parents italiens vivant dans le village de Lanciano, dans le centre du pays. Colombien, il est atteint d’autisme et a été accueilli par l’antenne locale d’une fondation genevoise, d’aide aux enfants.

Pour Sabine ROSSET, membre de l’association, qui se souvient bien de cet enfant recueilli dans les rues de la capitale: « C’est un enfant très attachant qui a passé deux ans dans notre foyer Bambi de Bogotá, c’était un peu notre préféré, il était tellement naturel». «Il a toujours été là où il veut aller, il l’a donc fait aussi au Vatican, nullement impressionné», poursuit-elle.

Sabine ROSSET se souvient d’un garçon « ayant un caractère de leader, prenant par la main toutes les personnes nouvelles arrivant au foyer, pour leur faire visiter les lieux et les espaces », tout comme il l’a fait sur la scène du Vatican, poussant même une fillette qui avait un cadeau pour le pape alors que ce dernier s’entretenait avec un homme. « C’est un enfant solaire, communicateur et à la spontanéité attachante », résume-t-elle.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir