Contenu principal

Message d'alerte

Eleonore Laloux, porte-parole du collectif qui porte son nomDemain, 21 mars aura la 4e journée mondiale de la trisomie et du 2e Printemps de l’Optimisme au CESE. L’occasion pour le Collectif des amis d’Éléonore de présenter 21 réussites de personnes porteuses de trisomie 21 et 21 propositions de nature à favoriser leur inclusion. « L’enthousiasme est leur seconde nature ! Agissent depuis 2010 pour faire évoluer le regard, parfois stigmatisant ou trop compassionnel, que nous portons sur la Trisomie », souligne le collectif.
 
21 propositions au Président de la République
Invités par Jean--‐Paul DELEVOYE, Président du CESE, Ils viendront donc présenter 21 réussites de personnes porteuses de trisomie ainsi que des initiatives favorisant leur inclusion. Parmi elles, celle très étonnante expérience menée au cœur de la ville d’Arras (62), rendant particulièrement heureux les résidants de tous âges de l’Îlot Bon Secours. Une journée qui sera aussi l’occasion de débattre dans la matinée animée par le collectif et la présence de Éléonore LALOUX, la philosophe, de Danielle MOYSE,  ainsi que les sociologues Anne-Charlotte TAILLANDIER et Zaihia ZEROULOU.
 
Un débat où sera dévoilée une série de propositions concrètes pour favoriser l’inclusion des personnes porteuses de trisomie 21. Les participants seront alors conviés à choisir parmi les propositions, les 21 mesures qui seront présentées au Président de la République. Un collectif qui a en effet sollicité le Président afin qu’ils reçoivent pour cette journée une délégation de 21 personnes porteuses de trisomie pour lui présenter ces propositions choisies par le public.
 
« Nous y croyons avec optimisme et avons au moins 21 raisons d’espérer ! » affirment les amis d’Éléonore.
 
Un collectif qui attend donc désormais la réponse du président de la République, sur ces propositions ainsi que sur la lettre ouverte envoyée le 27 février 2015, ou Emmanuel LALOUX, président du collectif, avait rappelé le récent rapport du commissaire aux droits de l'homme du conseil de l'Europe M. Nils MUZNIEKS, sur les droits de l'homme et les personnes handicapées qui précisé que «  malgré les engagements souscrits par la France au titre de la chartreuse sociale européenne et de la Convention des Nations unies relatives aux droits des personnes handicapées (…) De nombreuses personnes handicapées demeurent isolées dans leur propre milieu social en raison de l'inaccessibilité des structures de santé et des moyens de transport et de la difficulté d'accéder à l'emploi qui perpétuent l'exclusion sociale et la marginalisation de ces personnes ». Le président qui conclurer sa lettre en espérant que « la condition des personnes handicapées dans notre société et sais que vous avez à coeur de faire évoluer la position de la France dans ce domaine ».
 
Sera-t-il entendu ? Nous serons à la fin mai à l'occasion d'une entrevue avec le président du collectif, l'occasion aussi sur le rendez-vous du 21 mars 2015 au CESE.
La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir