Contenu principal

Message d'alerte

Claire BAZIN lors d une conference l_enfant en deuilAu lendemain des attentats du 13 novembre 2015 a Paris, qui a fait 130 morts, certains d'entre eux été des parents, des enfants qui sont désormais orphelins de l'un de leurs parents. Chacun tentant de mettre des mots pour exprimer le choc émotionnel dû à la violence des événements. Au sein de chaque famille, dans les établissements scolaires, les questions surgissent et demeurent souvent sans réponse. Devant un enfant, un adolescent, parfois laissé à sa seule réflexion, que faire ou ne pas faire ? Que dire ou ne pas dire ?

Plus ces moments surviennent tôt dans la vie, plus ils influenceront le cours de l'existence ; c'est la raison pour laquelle, lorsqu'un enfant est concerné et notamment lorsque celui peut se trouve également en situation de handicap, l'attitude des adultes (ceux qui sont supposés savoir) est fondamentale. Tous les spécialistes s'accordent à reconnaître l'importance de ne pas mentir à l'enfant et de ne pas éluder les questions lorsqu'il nous interroge sur la mort.

Un travail qui doit être réalisé le plus rapidement afin d'aider les plus jeunes à mettre des mots sur leurs maux. Sans soutien véritable ou inapproprié, par maladresse ou par ignorance, l'enfant pourrait basculer vers des états post‐traumatiques graves.

Un objectif que l'association l'enfant et le deuil, a pour but en informant et de prévenir sur ses effets négatifs de la non-verbalisation de la souffrance liée a toutes les notions de pertes pendant la période de l'enfance. Qu'il s'agisse d'un deuil d'un proche, de divorce, déménagement, perte d'autonomie, handicap, maladie, primo‐arrivant, abandon.

Une association qui intervient dans tous les domaines où des professionnels sont susceptibles d'accompagner l'enfant confronté à toutes ces questions et notamment à celle de la mort : enseignants, éducateurs, milieu hospitalier (SAMU), services d'urgences, pompiers, gendarmes et tout autre corps de métier nécessitant une aide pour pouvoir mieux accueillir l'enfant en situation critique.

Des actions développées autour des thèmes de L'Enfant et l'École, la Route, la Santé, la Famille, ainsi que la prévention Suicide (dans les établissements scolaires). « Nous mettons en place des pôles d'écoute gratuits pour toute famille en questionnement. Notre statut de Centre de Formation continue nous permet de dispenser des protocoles de prévention sur la pédagogie de l'accueil pour la petite enfance (crèches, CCAS...) » conclut Claire BAZIN, Fondatrice de l'Association.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir