Contenu principal

Message d'alerte

Un enfant_en_fauteuil_et_trisomique_qui_serait_menacee_de_mort_par_l_Etat_islamiquePublie dans la presse internationale, l'information même si celle doit être prise avec prudence, elle confirmerait « la folie démentielle » et fanatique de ce groupe qui au-delà de son nom n'a évidemment rien d'un état et de la criminalité de ces dirigeants. Une information pour lequel ce groupe de terroristes aurait émis fatwa « donnant l'autorisation à ses militants d'exécuter les enfants atteints de trisomie, de handicap ou de malformations congénitales ». Information ou intox...?

Une informationqui dévoilé via le compte Twitter « Mosul Eye », qui se présente comme alimenté par un habitant de Mossoul, « historien indépendant », observant le califat de l'intérieur. A elle a été ensuite reprise par le Daily Mail, et par le site de la chaîne américaine Fox News, proche du Parti républicain. Certains affirme pour qu'il pourrait s'agir d'une intox ?

Une fatwa qui serait selon le journal dictée par un juge du groupe, un Saoudien nommé Abu Said ALJAZRAWI. Selon le groupe activiste irakien Mosul Eye, plus de 38 enfants atteints de malformations ou de trisomie, âgés d'une semaine à trois mois, auraient été tués par injection létale ou étouffement. La plupart des victimes seraient le fruit de l'union entre des combattants étrangers et des femmes syriennes ou irakiennes. Mosul Eye explique que les exécutions ont eu lieu dans les bastions de l'EI en Syrie et à Mossoul (nord de l'Irak). Une information comme le démontre cette vidéo publiée sur You Tubes.

Pour Romain CAILLET, chercheur et ancien enseignant à l'Institut français du Proche-Orient, interrogé par le journal Famille Chretienne, il doute de sa véracité : « Si c'était vrai, je serais très surpris, car jusqu'ici l'État islamique acceptait les volontaires venus avec des enfants handicapés. D'autre part, aucun texte djihadiste n'encourage à l'eugénisme, alors l'extermination des enfants handicapés... ».

« Pour cette raison, l'information est à ranger dans la catégorie intox », précise David THOMPSON, reporter à RFI, auteur de Les Français djihadistes. « Aucun élément ne permet de confirmer cela pour le moment », ajoute-t-il. Le manque de fiabilité est aussi pointé par Nicolas HENIN, journaliste indépendant, qui fut otage de l'État islamique en Syrie de 2013 à 2014, mais lui ce montre plus prudent. « Je ne connais pas Mosul Eye et n'ai aucune confiance dans le Daily Mail. Ce qui ne veut pas dire que ce soit faux. Il faut simplement adopter une extrême prudence. ».

Information ou intox ? la question reste ouverte elle reste néanmoins a prendre tout de même au sérieux après les ménaces elle vérifié contres les écoles française et la laïcité....

L'Unapei condamne fermement l'idée ou la possibilité

Sans attendre une vérification, la présidente de l'Unapei a dans un communiqué tenu a précisé condamnée avec «la plus grande fermeté l'exécution d'enfants handicapés commise par l'organisation de l'Etat islamique ainsi que tous les actes barbares et inhumains perpétrés au nom de cette organisation. Ces actes doivent soulever l'indignation de notre société et celle de la communauté internationale à la hauteur de l'indignation suscitée par les actes terroristes qui ont frappé notamment la France en 2015».

Cette derniere qui s'interroge également en se demandant «Comment au nom d'une religion totalement dévoyée par cette organisation peut-elle susciter une adhésion de milliers d'individus, dont certains de nos concitoyens, en s'appuyant sur la barbarie ? Persécution de milliers d'hommes et de femmes en raison de leur religion, femmes rendues esclaves pour l'assouvissement d'hommes, enfants transformés en soldats martyrs, enfant exterminés parce qu'ils sont nés avec un handicap».

Avant de précisé dans ce communiqué que  «L'histoire nous a appris que ce droit ne pouvait souffrir d'aucune exception sauf à ouvrir les portes de l'horreur qui ont conduit des millions d'hommes et de femmes à la mort comme ce fut le cas pendant la 2 e guerre mondiale. L'Humanité n'est pas divisible. Il n'y a pas de sous-catégorie qui doit amener une société à nier une part de son humanité à tout être humain au motif qu'il est né avec handicap, de sa religion, de son sexe ou de sa race...»

Stéphane LAGOUTIERE

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir