Contenu principal

Message d'alerte

Khali l Ibrahim HAMZAOUI avant son depart pour ce tour de FranceUn homme Khalil Ibrahim HAMZAOUI, titulaire d’un doctorat en informatique en situation de handicap, a décidé sillonner la France depuis le 2 mai dernier et ce pendant 33 jours et 3000 km, ce qui représenterait le record de distance effectué en fauteuil roulant, pour impulser la recherche et la connaissance. Une aventure très scientifique, afin recueillir de nombreuses mesures pour améliorer les dispositifs mobiles comme les smartphones. Mais aussi humaine, pour promouvoir une meilleure inclusion des étudiants handicapés un parcours qui se terminera le 3 juin 2016.
Le projet de Khalil Ibrahim HAMZAOUI, qui s’étalera sur un peu plus d’un mois, afin de lui donner également le temps d’effectuer des mesures liées à ses travaux universitaires qui portent sur l’optimisation de la consommation énergétique
 
Un tour de France au profit de la recherche scientifique
Parti de Lilles ou il effectue sa thèse d’informatique à l’Université de Lille 1 pour parcours de 16 étapes (Lille, La Rochelle, Montpellier, Dijon, Toulouse ou Lyon…) dans un fauteuil bardé de capteurs et de recueillir de très nombreuses mesures qui vont me servir dans ces recherches. Des recherches, dont l’intérêt, c’est qu’elles seront effectuées dans des environnements réels, sur des terrains très différents et avec des conditions météo changeantes. Afin de permettre par la suite de les confronter aux mesures réalisées au préalable dans un environnement contrôlé.
 
Avec un double objectif pour Khalil Ibrahim HAMZAOUI, celle de construire un modèle mathématique de la consommation énergétique d'un dispositif mobile, en fonction de différents paramètres comme les applications, laTour de France de Khali l Ibrahim HAMZAOUI a Amien le 3 mai 2016 qualité de services, la connectivité et les paramètres matériels. Le second consiste à concevoir une méthode pour réduire la consommation énergétique en gardant la qualité de service souhaitée par l'utilisateur. Qu’il emportera avec lui, sans oublier celle des trois batteries de son aide technique, précise l’étudiant.
 
Le jeune chercheur qui précise « Vu la capacité limitée du matériel et les besoins des utilisateurs, il faut parvenir à gérer le conflit d’intérêts entre la consommation énergétique et la qualité de service voulue l’un des principaux défis technologiques pour ces appareils tient dans la gestion de leur consommation d’énergie et leur connectivité au réseau ».
 
Une aventure humaine pour l’inclusion des étudiants handicapés
Un périple qui au-delà de l’aspect scientifique, soutenu par soutenu depuis la première heure par le CNRS dont le budget et d’environ 36 500 € et qui à dut pour ce tour de France d’une une sérieuse préparation physique ainsi qu’un accompagnement spécifique en raison du handicap de l’aide d’une équipe pluridisciplinaire. Représente une formidable expérience humaine, mais aussi avec un objectif complémentaire celui de l’inclusion des étudiants en situation de handicap qui ne représente aujourd’hui moins de 2 % au sein des universités françaises.
 
Une question essentielle alors que les gouvernements et le monde économique ne cessent de reprocher le manque de qualification comme une excuse au taux de chômage des jeunes handicapés. L’occasion pour celle-ci de faire comprendre que le handicap n’est pas une fatalité, ni un frein de mener des études supérieures, comme lui-même le fait. Ainsi de faire comprendre que l’accès aux études supérieures est l’un des moteurs essentiels pour faire partie de la société et permettre une meilleure inclusion dans le monde du travail. Avec, à la clé, des carrières scientifiques enrichissantes comme c’est le cas pour lui. 
 
Une aventure scientifique et humaine que vous pouvez suivre sur sa page Facebook 
La Rédaction
 
 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir