Contenu principal

Message d'alerte

Site de l AP HP appel au dons sur le site internetÀ la suite de la manifestation du 14 juin dernier contre la loi du travail, avec des dégradations subites par l’hôpital pour enfants Necker, des réparations estimées à plus 200 000 € les responsables de l’hôpital et son directeur Vincent Nicolas DELPECH. Après un appel aux dons lancés depuis le 18 juin sur internet. Cinq jours auront suffi pour réunir la somme sur une page ou ont peut lire notamment « Votre aide est essentielle : il n'y a pas de petit don, chaque don contribue à intensifier nos actions ». Une nécessité pour l'AP-HP qui étant son propre assureur, devait faire faire face à ce coût par ses propres moyens.

Des dégâts matériels, qui avait provoqué une série de protestation tant de la part des dirigeants de par l'AP-HP qui a rappelé les difficultés financières que traverse l’hôpital qui reste difficile actuellement avec un déficit de plus de 39 M€ pour 2015, indique l'institution à l'issue de la réunion de son conseil de surveillance le 16 juin dernier, présidé par la maire de Paris, Anne HIDALGO.

Une série de protestation également de la part des politiques tous bords confondus, a l’exception de la CGT qui avait dénoncé sur le bout des lèvres cette situation rejetant la faute sur le gouvernement. Nicolas Sarkozy, président des républicains, en appelait à la «responsabilité civile et financière de la CGT». Philippe Vigier, président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, demandait «des sanctions exemplaires». Des français qui ont été nombreux depuis plusieurs a réclamé que la CGT paie les dégâts, un syndicat qui annonce son refus d’une telle situation.

Le président de la FHF, Frédéric VALLETOUX, avait lui dans un communiqué le soir même déclaré que « De telles attaques contre un établissement de soins sont absolument insupportables et inadmissibles. Elles sont des attaques directes contre les patients, les professionnels de santé et, plus fondamentalement, contre-la dignité de notre Nation. À travers ces caillassages d’un autre âge, c’est un symbole du respect d’autrui et du prendre soin qui a été touché. Plus aucune limite ne semble aujourd’hui infranchissable dans la violence et la bêtise. Après les attaques verbales et physiques contre les forces de l’ordre, c’est aujourd’hui aux services de santé d’être pris à partie ».

Un appel aux dons lancés par des anciens patients...
« Après les actes de vandalisme contre l’hôpital Necker, d’anciens patients ont fait part de leur souhait de participer par un don au financement des travaux de remplacement des baies vitrées endommagées. Il est désormais possible d’effectuer un don en ligne pour cofinancer les travaux », explique sur son site l'AP-HP.

Dans un communiqué l’hôpital universitaire Necker–Enfants malade AP-HP remercie sincèrement, « collectivement et individuellement, tous les donateurs qui se sont mobilisés à ses côtés pour le financement du remplacement des baies vitrées vandalisées » et d’ajouter que ce formidable « élan de générosité que notre appel aux dons a suscité nous a permis de collecter l’intégralité de la somme requise pour les travaux de remplacement et de sécurisation des parties endommagées qui seront prochainement réalisés », des équipes témoignent conclut-il pour « leur plus vive gratitude pour votre généreux soutien ».

De nouvelles manifestations auront lieu...
Le 20 juin, la Préfecture de Police de Paris a d'ailleurs appelé la CGT à ne pas marcher comme prévu le 23 juin prochain, préférant une "manifestation statique". Une injonction reprise un peu plus tard dans la journée par le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui avait jugé toute manifestation itinérante comme "pas envisageable". Après une annonce d’interdiction, le gouvernement sera revenu sur son interdiction autorisant finalement cette nouvelle manifestation qui aura lieu demain... Un gouvernement qui véritablement perd toute autorité !!!

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source communiquée

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir