Contenu principal

Message d'alerte

Dimitri PAINCON collee a une grange en veritable rockeurAprès le défilé dans la salle des illustres a Toulouse, lors de la journée mondiale de la trisomie, le 20 mars 2016, voilà ce que jeune français âgé de 22 ans compte transformer son rêve en réalité et devenu un objectif. Il vrai que les photos que celui a mise en ligne sur les réseaux sociaux à travers son propre compte Instagram, sa page Facebook et son site Internet ont séduit déjà bon nombre d’internautes. Un jeune homme qui nous montre une fois de plus que seules la volonté et l’obstination sont les maîtres d’un jeu celui de la vie que personne ne dire où elle ne conduira...

Un déclic en voyant Madeline STUART
Sans véritable passion, mais fasciné depuis quelques années par la mode, veut prendre le pas sur le cas de la Madeline Stuart, une jeune Australienne également atteinte de trisomie 21, qui a défilé à la Fashion Week de New York il y a un an. Dimitri PAINÇON décide alors que son handicap ne sera pas une barrière pour faire une carrière dans le mannequinat. Un milieu connu pourtant très fermé et les apparences physiques restent très codifiés. Un jeune homme qui espère néanmoins que l’ouverture vers la différence dans lequel certains créateurs ouvre leurs portes pourrait lui permettre de réaliser ce rêve. Preuve avec des mannequins au corps filiforme ont parfois tendance a laissé place a ceux dits « hors normes ».

Un garçon qui sait ainsi qu’il ne faut pas porter plus de trois couleurs à la fois, comment marier les couleurs et poser pendant de longues heures devant un objectif. Dimitri PAINÇON qui ne reste plus désormais à convaincre créateurs, couturiers et agences de mannequins qu'il peut apporter quelque chose dans la mode masculine: Une tâche qui sera certainement la moins facile. Face à des préjugés encore nombreux.

Un rêve possible...
Pour son père Pascal PAINÇON interrogé par le Huffington Post, celui-ci explique que c’est en voyant le succès de Madeline Stuart qu’il a pensé que son fils pourrait lui aussi devenir mannequin. Il faut dire que le jeune homme s’intéresse, grâce à ses sœurs et à Internet, depuis longtemps à la mode. Ainsi son fils a créé depuis le 20 juin, Dimitri a son propre compte Instagramune page Facebook et évidemment un site internet pour diffuser ses photos. En une petite semaine d'existence sur Internet, ses photos sur son site internet ont déjà été très partagées dans la communauté autour de la trisomie 21. Mais un père qui reste qui précise que si. « Tout va très vite », raconte Pascal qui s'émerveille de toutes les réactions bienveillantes qu'il a reçues tout en assurant, « qu’il reste très vigilant ».

Pour ce garçon qui continue la semaine à travail dans un ESAP où il fait du conditionnement pour des entreprises. Il vit avec sa famille dans un petit village de l'Essonne. Sur son temps libre, il apprend le chant, la guitare et le beatbox quand il n'est pas en virée shopping avec ses deux sœurs...

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir