Contenu principal

Message d'alerte

La republique rend un hommage aux vicitmes met ses drapeaux en berne partout en FranceHuit mois après les attentats du 13 novembre 2015, la France compte 84 nouvelles victimes et plus centaines de blessés dont 18 en urgence absolue, dont certaines deviendront parfois handicapées soit physiquement ou psychologiquement. A tous les victimes comme l’ensemble des Français France Handicap Info votre magazine d’actualité réalisé avec des journalistes en situation de Handicap. Des sujets d’actualité que nous vous apportons tous les jours. Un attentat commis le jour même d’une soirée qui été celle de l’union nationale en ce 14 juillet. 

Le gouvernement qui a mis en place un service d'aide aux victime tant a Nice sur les lieux de l'attentat comme le CHU de Nice l'indique sur Twitter, un numéro d'urgence a été mis en place pour les familles : 04 93 72 22 22. Mais aussi avec un numéro de téléphone de la cellule d'aide aux victimes du quai d'Orsay, déjà activée lors des attentats de 2015, est aussi opérationnelle avec un numéro d'urgence : 01 43 17 56 46. Le premier ministre qui ai annoncé que le département été placé en Alerte Attentats

Trois jours de deuil national
La France observera un deuil national de trois jours après l'attentat de Nice du jeudi 14 juillet à Nice. Samedi 16, dimanche 17 et lundi 18 juillet, les drapeaux seront mis en berne et hissés à mi-mât sur les édifices publics. Les administrations pourront être fermées.

Un deuil national peut être accompagné d'obsèques nationales, notamment lorsqu'il s'agit du décès de personnes héroïques ou de personnalités ayant exercé un rôle moral, politique ou social important dans le pays. Le deuil national a été pris par décret signé par le chef de l'État. Une mesure exceptionnel puisque c'est en effet la troisième fois seulement qu'une telle mesure est décrétée sous la Ve République.

L’horreur vient de s’abattre a nouveau sur la France en ce jour du 14 juillet provoqué par un camion qui a foncé volontairement sur la foule » avec l’attention ajoutera t-il de « tué, d’écraser, de massacrer », un acte « innommable qui aura frappé notamment beaucoup d’enfants souffrant dans le chaire » ajoutera t-il a son arrivée dans ce journée ou « nous fêtions la liberté » avant de précisé que la France qui doit partager avec tous « ces victimes la solidarité et l’union nationale »

« L’indicible a été commis hier soir à Nice.
Après les écoles, l’Armée, la Police, la Liberté de la presse, les spectacles sportifs et culturels, ou les moments festifs, les barbares ont ciblé notre grande fête républicaine, populaire et familiale qu’est le 14 juillet. Frapper un moment de communion nationale : le symbole est fort. Mais il n’entamera pas notre volonté de maintenir une forte Unité nationale contre ces atrocités aveugles et sanguinaires. Bien sûr, j’assure nos concitoyens Niçois du soutien fraternel de tous les Toulousains. Nos pensées chaleureuses accompagnent les proches des victimes et des blessés aura souligné Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, 

Jean-Luc Moudenc président de l'association de Maire des grandes villes de France qui contrairement a d'autre membre de la l'opposition a lui tenu a précisé que « Le pire serait de se résigner, de rendre les armes. Malgré les épreuves, malgré les coups durs, nous gagnerons cette guerre. Nous vaincrons le terrorisme comme nous l’avions vaincu, tous ensemble, lors de la vague d’attentats de 1995. La prolongation de l’état d’urgence, annoncée cette nuit par le Chef de l’État, va dans le bon sens. Soyons tous unis aux côtés des forces de sécurité et de secours, mobilisées plus que jamais pour nous protéger » a-t-il déclaré.

Stéphane LAGOUTIERE


Déclaration du Premier ministre Manuel Valls à... par elysee

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir