Contenu principal

Message d'alerte

Toulouse injustice Affiche association HandiGnez VousDénoncent des prises en charge inadéquates dans l’accompagnement de leurs enfants, adolescents et adultes en situation de handicap dans un établissement spécialisé du Gers depuis plus 20 ans. Des parents et des professionnels d’un établissement médico-social du Sud-ouest dont l’association Handi’Gnez-Vous est aujourd’hui accusée d’une plainte pour diffamation pour avoir relayé ces faits. Des professionnels et des parents qui appel a rassemblement le 17 octobre à partir de 13 heures devant le tribunal correctionnel de Toulouse « afin que nous défendions en commun l’intérêt de nos enfants » souligne l’association.

Des parents qui a cette occasion ont créé une page Facebook des représentants des milieux associatifs, syndicaux et politiques ont d’ores et déjà répondu à l'appel de soutien.

Des victimes désormais accusées...
L’association qui dans un communiqué de presse rappel et affirme ne pas comprendre une telle situation. Incompréhensible il vrai ! Alors que des rapports officiels des services de l’État, émanant notamment de l’Inspection générale des Affaires sanitaires et sociales, de l’Agence Régionale de Santé ...s’accordent toute à confirmer les dénonciations des parents et des professionnels.

Une affaire dénoncée il y a plusieurs années par documentaire de M6 tourné en caméra cachée, des images qui avait même incité l’ONU à questionnait la France. Une dénonciation de faits qui avait déjà valu a trois professionnelles à être condamnée pour diffamation pour avoir dénoncé la même chose. Des accusations accablant l’Association Handi’Gnez-Vous ! Qui milite pour la Bientraitance dans les établissements médico-sociaux et qui devra répondre d’une plainte pour diffamation pour avoir relayé ces faits dans la presse au côté des Parents.

Une situation incompréhensible pour les membres de cette association qui s’interroge sur le fait de signaler « les manquements à la Loi, la Justice cautionne en mettant en examen pour diffamation des représentants associatifs » Si telle était le cas dénonce l’association « Cela voudrait il dire aujourd’hui en France la normalité serait que des enfants en situation de handicap soient assis sur des sceaux, enfermés dans des cages de verre ... »

Pour sa présidente qui répondra des accusations au nom de l’association, celle précise « n’avoir fait que son devoir de professionnelle (en vertu des lois du 2-2002, 4 mars 2002 et 5 mars 2007) et d’être humain. Elle a fait son devoir de citoyenne en dénonçant des actes de non-bientraitance envers des enfants vulnérables et fragilisées par leur handicap ». Et d’ajouter, « Moi, je vous dirais, qu’elle a fait preuve de courage ! Car nombreux sont ceux qui se taisent et ferment les yeux ! Oui, il faut un sacré courage quand on devient lanceur d’alerte, dans quelque domaine que ce soit ! »

Des professionnels et des parents qui appel a rassemblement le 17 octobre à partir de 13 heures devant le tribunal correctionnel de Toulouse « afin que nous défendions en commun l’intérêt de nos enfants » et qui viendront soutenir leurs présidentes Céline BOUSSIE

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : Handi’Gnez-Vous

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir