Contenu principal

Message d'alerte

La championne paralympique Nantenin KeitaFemme de cœur et grande sportive présente au Jeux paralympique de Rio ou elle a obtenu la médaille d’or sur 400m T13 (malvoyant) Nantenin KEITA sera reçue par la présidente du RCF ISSY AVIA Club, Antonia COLOMBO et les membres du comité directeur, en présence d'André SANTINI, Député-Maire d'Issy-les-Moulineaux le 29 octobre prochain. Une femme qui préside la fondation Salif NANTENIN KEITA (SNK) du nom de son père, le chanteur Malien, pour améliorer les conditions de vie des albinos.

Le combat d'une battante
En marge d'un palmarès époustouflant (vice championne paralympique du 200 m à Londres en 2012, où elle avait également obtenu le bronze du 100 m, médaillée de bronze en 2008 à Pékin, sur 400 m et championne du monde en 2006 sur 200m et 400m.... Cette femme au grand cœur mène un combat qui lui tient à coeur : la reconnaissance des albinos, au Mali, et plus généralement en Afrique au sein de l’antenne Française de la Fondation SNK fondé par son père le Chanteur malien, Salif NANTENIN KEITA, qui oeuvre pour améliorer les conditions de vie des albinos.

A Rio, la licenciée du RCF Issy Avia, s'est offert l'or sur 400 m dans la catégorie T13 (malvoyant). Déçue de sa 5e place une semaine plus tôt sur 100m, a su relever le défi en décrochant à 31 ans son premier titre paralympique. LaSalif Keita le 26 juin dans l emission Plus d Afrique sur la chaine Canal sprinteuse française, déficiente visuelle, à obtenue le sacre olympique sur cette distance qu'elle affectionne. Un an plus tôt, à Doha, au Qatar, elle avait été sacrée championne du Monde sur la même distance.

Un combat majeur pour la championne paralympique, NANTENIN KEITA, qui explique ne pas vouloir être réduite a l’urgence de la distribution de crème solaire, chapeaux et lunettes de soleil, de protéger les Albinos du soleil, « parce que ce la meilleure chose à faire ». Mais souhaite avant tout pouvoir avec la Fondation être « un élément de sensibilisation, tant pour le reste de la population que pour les albinos. Et je tiens à soutenir l'éducation, des familles, de la population en général, mais aussi des albinos, pour leur permettre d'étudier dans les meilleures conditions possibles. Pour ce faire, nous avons besoin de beaucoup d'argent ». Un combat difficile car mal pris et parfois dénigré voire torturé au Mali et sur le continent africain.

Des défis physiques et mentaux impliqués ou elle souligne les atrocités «headline» qui frappent les albinos en Afrique avec « les enlèvements, le démembrement horrible des bras, des jambes et d'autres parties du corps pour une utilisation dans des rituels magiques, (...) il y a la bataille psychologique qui attire moins d'attention dans les médias internationaux, mais qui est tout aussi réelle et viscérale », précise telle. .

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir