Contenu principal

Message d'alerte

Un manifestant pour l accessibilite lors d une manifestation en fevrier 2015 organise par l APFLors du dernier déplacement de Monsieur le Premier Ministre Manuel VALLS, à l'occasion du Comité interministériel du handicap et qui vient de démissionné, 14 grandes actions ont été prévues avec pour objectif, d’amplifier l’effort du gouvernement afin de « rendre les transports, les équipements publics, les écoles, les lieux de travail et les informations accessibles à tous », a précisé Manuel Valls, en permettant « la coordination des acteurs dans le social, le sanitaire, l’emploi, le logement et l’éducation ». Un collectif d'association vient d'adresser une lettre ouverte « La Dignité ne peut plus attendre »

À cette occasion, Monsieur le Premier Ministre a fait des déclarations à la presse en évoquant notamment qu’il fallait « donner à chaque personne la vie digne à laquelle elle aspire » Notre Collectif composé d'Associations et de Lanceurs d'alerte a décidé de réagir à ses propos par le biais d'une lettre ouverte que vous pouvez lire ici même.

De par nos actions et les constats sur le terrain nous demandons aujourd'hui au premier ministre de joindre enfin des actes à ses paroles en prenant des décisions fortes. Parce que la Dignité des Personnes en situation de handicap ne peut plus attendre, à l'aube des 10 ans de la Convention internationale des Droits des Personnes en situation de handicap, y répondre rendrait Honneur à notre pays, celui des Droits de l’Homme, et donnerait enfin sens à son discours.

Le collectif qui conclut sa lettre ouverte en précisant qu’en ce 3 décembre 2016, Journée internationale du handicap, rappelant l’article Premier de cette Convention « La présente Convention a pour objet de promouvoir, protéger et assurer la pleine et égale jouissance de tous les droits de l’homme et de toutes les libertés fondamentales par les personnes handicapées et de promouvoir le respect de leur dignité intrinsèque. » Appliquer cet article, et condamner les véritables coupables, rendrait Honneur à notre pays, celui des Droits de l’Homme, et donnerait tout sens à votre discours précise Dominique MINANA au nom du collectif.

La Rédaction

Source :

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir