Contenu principal

Message d'alerte

Flore dans la rue avec la jeune chienne guide d aveugle Jelly qui est rentre dans sa vieLe 7 février prochain à 14 h 30, la chienne guide Jelly sera remise officiellement à Flore par la Fondation Martine Brouder sous égide de la Fondation Valentin Haüy, en présence de Nicole CADET et de Philippe PAUGAM vice-président de la Fondation Valentin Haüy. Une cérémonie qui aura lieu à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, l’occasion aussi d’oublier quelques instants la polémique au cœur des universités françaises alors même que celle-ci accueil moins de 3 % d’étudiant au niveau national et dont le gouvernement vient de ponctionner les fonds du FIFPH pour assurer leur sécurité !

Une cérémonie auquel assisterons l’éducatrice, la famille d'accueil du chien et les représentants de l’école de chiens guides seront également présents qui vient clore un travail de près de 24 mois entre sa naissance et la fin de sa formation et la remise a son maître ! Un don rendu possible pour les associations comme la Fondation Valentin Haüy grâce à la solidarité et la générosité des bénévoles et des Français.

Une plus grande autonomie pour cette jeune étudiante...
Jelly est une petite chienne labrador noire de 19 mois, élevée par le centre d’élevage CESECAH et éduquée par les Chiens Guides d’Aveugles d’Ile-de-France, membre de la Fédération française des Associations de Chiens guides, FFAC. Une chienne labrador qui va changer la vie de Flore, étudiante en lettres modernes à la Sorbonne nouvelle à Paris. Une présence qui lui à permis depuis quelques semaines de bénéficier d’une plus grande autonomie. « Depuis que j’ai Jelly, je me sens plus en sécurité, plus adulte, plus responsable, d’elle comme de moi, moins seule dans le handicap ou dans mes trajets ».

Une chienne dont Flore insiste, c’est avant une relation avant tout d’affection « Je lui donne mon amour et je crois qu’elle me donne le sien ». Qui lui permet aussi d’obtenir un sentiment de plus grande inclusion dans la société « Avec elle, les regards posés sur moi ont changé : ils ne se tournent plus sur « une extraterrestre handicapée avec une canne blanche » mais sur « quelqu’un qui a la chance de bénéficier d’une merveilleuse chienne et qui, contrairement à eux, peut l’emmener à l’université ! » conclut-elle. Un beau témoignage démontrant le gain d’autonomie, de sécurité et de confiance qu’offre un chien guide à une jeune personne déficiente visuelle.Parcour de la demande de chien guide a l otention un cheminement vers plus d autonomie

Cinq étapes de la demande à l’obtention d’un chien guide...
Une demande qui se réalise en cinq étapes. Après une première prise de contact avec l’Association, un dossier de candidature est déposé par la personne et un questionnaire familiaux et administratifs, ainsi qu’un dossier médical, afin de mieux analyser les besoins de la personne. La seconde consiste en une visite pour répondre à ses questions et mieux connaître son environnement. Cette 3e étape et celle de la rencontre entre la personne déficiente visuelle de découvrir le chien guide. Lors de ce stage, la personne rencontre l’équipe technique ainsi qu’une psychologue. A l’issue la demande est acceptée, ajournée ou refusée.

La quatrième étape consistant brièvement en une reprise de contact avant la remise du chien si celui-ci correspond bien à ses attentes et à ses habitudes de vie. Avant la cinquième et dernière étape avec la signature d’un contrat de mise à disposition du chien entre le bénéficiaire et l’Association.

Une étape qui consiste alors a stage de deux semaines. Lors de la première semaine qui se déroule à l’Association, le futur maître découvre son nouveau compagnon. La deuxième semaine a lieu au domicile de la personne, dans son quartier et sa ville. L’objectif étant de familiariser le chien à son futur environnement, mais aussi de le présenter à l’entourage et de trouver un vétérinaire...

L’association qui va alors poursuivre un suivi pendant plusieurs semaines afin de mettre en place des automatismes entre le maître et son chien. Des visites sont effectuées régulièrement après la remise par l’éducateur.

Itinéraire d’un chien guide... de la pré-éducation à la remise
Un chien qui depuis sa naissance dans le centre d’élevage le CESECAH, affilié à la FFAC sera placé dans une famille d’accueil après son sevrage d’une durée de deux mois.

De 2 à 14 mois, le chiot va alors acquérir, au sein de cette famille d’accueil, toutes les habitudes d’obéissance et de “savoir-vivre” d’un bon chien de compagnie. À partir de 6 mois, il passe quelques jours au centre d’éducation de l’Association, chaque mois, pour s’habituer à un autre style de vie. L’occasion pour le chien d’apprendre des éléments comme celui de l’évitement des obstacles, l’usage des transports en commun. Le chien sera alors ou non « certifié » pour valider l’ensemble des acquisitions indispensables à sa future mission de chien guide.

Entre 20 et 24 mois, le chien guide est remis à son nouveau maître. En moyenne, la vie “active” d’un chien guide dure entre 8 et 10 ans. Après cette période celui-ci bénéficie d’une retraite bien méritée... Il est adopté soit par son maître si celui-ci peut le garder comme chien de compagnie soit par son entourage. Sinon, il est accueilli par une famille d’adoption volontaire ou par la famille d’accueil d’origine.

De 14 à 20 mois, le chien passe la semaine au centre d’éducation de l’Association, où il est pris en charge par un éducateur et le week-end dans sa famille d’accueil. C’est la phase d’éducation qui commence.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Source : Fondation Martine Brouder / Fondation Valentin Haüy

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir