Contenu principal

Message d'alerte

Philippe CROIZON sur ligne Rouen-Paris

Voilà un fait divers que Philippe CROIZON, amputé de ses quatre membres, connu des Français pour ça traversé de la manche ou encore plus récemment sa participation au Paris-Dakar en 2016, de présenter sa carte d'invalidité lors d’un voyage en train reliant Rouen à Paris. Une demande qui pourrait semblait légitime dans les cas ou ont parle d’handicap dit invisible, ce qui est loin d’être le cas de ce dernier, et que Philippe CROIZON a très mal prit exprimant sa colère sur les réseaux sociaux.

« Vérifier si je suis bien handicapé »…
Telle est la demande du contrôleur qui a provoqué la colère de Philippe CROIZON que celui-ci a reportée sur les réseaux sociaux ainsi que France Bleu Poitou. Une demande surprenante au vu de la visibilité du handicap, car si certain handicap, parfois invisible peuvent légitimer la demande du contrôleur, cela est loin d’être le cas de Philippe CROIZON. À se demandé si le contrôleur n’est pas lui-même atteint d’une cécité subite ?

"Moi je n'ai rien dit, mais les passagers se sont fâchés. Ils ont dit que c'était n'importe quoi", selon dire même de Phillipe CROIZON sur compte twitter. Une aventure qui aura fait le buzz sur les réseaux sociaux obligeant celui à relativiser la situation pour calmer les ardeurs des internautes qui insultaient la SNCF, expliquant avoir malgré sa colère « avoir trouvé la scène drôle ». Je voulais prendre les choses « avec humour et ne pas en arriver à des insultes (...) Ce monsieur a peut-être eu une mauvaise journée, il est peut-être fatigué, je n'en sais, rien », a-t-il souligné.

Précisant la qualité des services « En général, avec la SNCF », rappelant que la SNCF « l'avait rapatrier chez lui après l'immense panne à la gare Montparnasse fin juillet ».

Guillaume Pépy s’excuse auprès de son client…
La SNCF qui annoncé que le président de la SNCF Guillaume PEPY, avait lui présenter personnellement et au nom de la SNCF lors d’un entretient téléphonique. La compagnie ayant notamment justifié cette demande sur Twitter. "Bien que cette demande paraisse incongrue, le contrôleur se devait de vérifier le taux de réduction accordé à votre accompagnateur", a-t-elle expliqué. Le montant de la réduction accordée à un voyageur et à son accompagnateur dépend, en effet, des mentions faites sur la carte d'invadilité.

La Rédaction

Sources Tiwtter : Philippe CROIZON / SNCF

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir