Contenu principal

Message d'alerte

Le rapporteur spéciale des nations unies en charge du droit des personnes handicapées en visite en France depuis le 3 octobreNommée le 1er décembre 2014, en tant que première rapporteuse spéciale, du Conseil des droits l’homme des Nations unies, sur les droits des personnes handicapées Catherine DEVANDAS AGUILAR en visite en France depuis le 3 octobre sera présente jusqu’au 13 octobre, afin d’examiner la situation des personnes en situation de handicap dans le pays et ceux après les USA, Kazakhstan, la Corée du Nord. Une visite qui intervient, à la requête de 28 associations qui demandaient à l'institution de venir constater sur le terrain les évolutions de la France à respecter la convention, mais aussi les recommandations sur l’autisme.

Un programme chargé !....
Un séjour durant lequel, Catherine DEVANDAS AGUILAR ce sont ainsi plus réunions qui sont prévus avec les différents représentants du monde associatif notamment l'Unapei, mais aussi politique avec des membres du gouvernement avec notamment un rendez-vous avec Jean-Michel BLANQUER, ministre de l'Éducation nationale, des autorités régionales et départementales, l'institution nationale des droits de l'homme et d'autres institutions indépendantes, comme des personnes en situation de handicap.

Prévus au départ la visite en Bretagne n’aura pas finalement lieu, la rapporteuse se rendra à Paris, Lyon, Marseille et Avignon où elle visitera une école inclusive, des institutions pour enfants et adultes handicapés, des établissements psychiatriques ainsi qu'un projet de logement pour les personnes ayant des handicaps psychosociaux.

État des lieux des institutions…
Une visite que celle-ci souhaite concentrer essentiellement sur la question de l'institutionnalisation « y compris la pratique consistant à envoyer des Français handicapés aux institutions en Belgique, ainsi que la situation des personnes autistes et des personnes souffrant de handicaps psychosociaux ». Une visite qui sera aussi l’occasion examiner « la protection sociale et j'étudierai les efforts pour prévenir et traiter les abus contre les personnes handicapées en France », a précisé dans un communiqué l'expert en droits de l'homme. Pour rappel début 2016, l'ONU exhortait la France à mieux protéger ses enfants et se disait préoccupée, entre autres, par les cas de mauvais traitements dont certains sont victimes dans les institutions

Catherine DEVANDAS AGUILAR qui présentera une conférence de presse le 13 octobre à l’ occasion de la fin de son séjour. Le rapporteur qui aura fera au gouvernement une restitution préliminaire de son rapport avant sa remise complet sur la visite au Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, en mars 2019.

Un rapporteur pour quoi faire ?...
Désignée par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU en tant que première Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les droits des personnes handicapées cette femme au caractère trempé aura beaucoup travaillé sur les questions liées au handicap au niveau national, régional et international avec le « Disability Rights Advocacy Fund (Fonds de défense des droits des personnes handicapées de défense) », l'unité de l'ONU responsable de la Convention relative aux droits des personnes handicapées et la Banque mondiale. Son travail a porté sur les droits des femmes handicapées et les droits des peuples autochtones handicapés.

Son rôle au sein Conseil des droits de l’homme de l’ONU, ont pour particularité de travailler à titre bénévole, si il dispose d’un mandat de l’ONU, c’est ne font pas partie du personnel de l’ONU, ils sont donc totalement indépendants des gouvernements et des organisations, exercent leurs fonctions en toute indépendance !

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : OHCHR

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir