Contenu principal

Message d'alerte

Le CHU de Rangueil à Toulouse inaugure un lieu de mémoire en l'honneur des donneurs d'organes et des famillesÀ la veille de la journée mondiale du don d’organe qui aura lieu le 17 octobre, le CHU de Rangueil a Toulouse a voulu que soit marqué celui-ci d’une « pierre blanche », en inaugurant le 16 octobre prochain en présence de personnalité médicale, politique et associative, ce premier lieu de mémoire. Pourtant prévus dans l’article L1233-3 du Code de la Santé publique qui permet à ces établissements « de créé un lieu de mémoire destiné à l'expression de la reconnaissance aux donneurs d'éléments de leur corps en vue de greffe ». Une expression encore peu présente dans les hôpitaux français et qui mérite de se voir développer tant pour les familles du donneur que pour les greffés.

Un hommage des patients greffés avant tout …
Les patients greffés ne peuvent pas exprimer leur reconnaissance de vive voix aux familles de donneurs puisque le don est anonyme en France. Ce jardin sera le symbole et le témoignage des remerciements adressés par les personnes transplantées à tous les donneurs d’organes et de tissus. Chaque greffe est une histoire d’altruisme, unique, qui commence par la mort d’une personne pour préserver la vie d’une autre.

Cette transmission peut exister grâce à des personnes qui ont réfléchi à la question du don et qui se sont positionnées positivement au cours de leur vie. De plus en France, au nom de la solidarité nationale, la loi indique que nous sommes tous donneurs d’organes et de tissus, sauf si nous avons exprimé de notre vivant notre refus d’être prélevé. C'est le principe du consentement présumé.

Mais aussi des professionnels de santé…
Cette inauguration aura aussi une signification particulière pour les professionnels de santé qui, dans cette aventure humaine, doivent accompagner le décès de l’un pour soigner l’autre. Chaque médecin, chirurgien, infirmière, aide-soignante…, maillon d’une chaîne « du don à la greffe », est impliqué dans une « course contre la montre » pour recueillir les volontés du disparu, prélever l’organe et le transmettre au receveur, sans jamais oublier la souffrance d’une famille qui voit partir l’être aimé. C’est dans leur humanité que les acteurs de la chaîne puisent pour accompagner les proches du donneur, mesurer le poids des mots, respecter leur douleur.

Un pont en signe de transmission…
Un lieu de mémoire qui a lui trouvé sa place à l’hôpital Rangueil sous la forme d’un jardin zen de style japonais au rez-de-chaussée du bâtiment H3. Ce jardin sera aussi un lieu de réflexion et de méditation, mais c’est aussi toute la signification du pont installé dans ce jardin entre le passage et la transmission.

Une inauguration qui aura lieu le 16 octobre 2017 à 11 h, en présence de Raymond Le MOIGN, directeur général du CHU de Toulouse, du Pr Laurent SCHMITT, président de la Commission médicale d’établissement, des représentants des associations de patients greffés(1) ainsi que des équipes médicales et chirurgicales impliquées dans le prélèvement et la greffe d’organes (et de tissus), à la veille de la journée mondiale du don d'organes organisée chaque année par l’Organisation mondiale de la santé le 17 octobre.

Stéphane LAGOUTIERE

Sources : CHU Hôpitaux de Toulouse

(1)ADOT 31, France Rein, Midi Cardio Greffes, Trans-Forme, TransHépate, Vaincre la Mucoviscidose.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir