Contenu principal

Message d'alerte

Page d'accueil partielle du site mon réseau® cancer du poumon mise en oeuvre par l'association Patients en réseauL’association Patients en réseau, lance aujourd’hui un nouveau réseau social de proximité dédié aux personnes touchées par un cancer du poumon,"monreseau-cancerdupoumon". Une initiative pionnière puisqu’il n’existe à ce jour aucune association de patients dédiée aux cancers du poumon. Un réseau social de proximité conçu sur le modèle de Mon réseau® cancer du sein lancé en 2014.Un cancer du poumon qui touche chaque année et en évolution constante plus de 45 000 nouveaux cas par an en France, les femmes contrairement à des idées reçues étant le plus particulièrement touchées.

De nombreux facteurs…
Un cancer du poumon qui demeure une maladie particulièrement redoutée, synonyme de « stigmatisation sociale » et de « désespoir » pour beaucoup de malades. Un cancer associé à la consommation tabagique qui est de loin le premier facteur de risque de ce cancer, mais auquel il convient d’ajouter ceux liés aux expositions professionnelles estime que 4 à 8, mais aussi d’autres facteurs comme l’exposition a l’amiante certains facteurs de risque sont liés à des comportements et peuvent donc être évités. D'autres sont dits "constitutionnels" (comme l'âge, les facteurs génétiques) et on ne peut pas toujours agir dessus. Une personne qui possède un ou plusieurs facteurs de risque peut ne jamais développer un cancer bronchique. Inversement, il est possible qu'une personne n'ayant aucun facteur de risque soit atteinte d'un cancer bronchique.

Un espoir pourtant…?
Pourtant « il est permis d’espérer », affirme l’association Patients en réseau. En réalité, il n’y a pas « « un » mais « des » cancers du poumon aux caractéristiques différentes. Ce qui permet d’adapter l’arsenal thérapeutique en fonction de chaque situation: la biologie moléculaire a révolutionné cette approche avec de nombreuses innovations médicamenteuses ciblées. La recherche clinique s’accélère notamment en immunothérapie avec la possibilité d’inclure de nombreux patients dans des essais thérapeutiques.

Quant aux techniques de chirurgie, elles sont de plus en plus « mini-invasives » et la radiothérapie de plus en plus précise. Les « soins d’accompagnement » dans le cancer du poumon sont particulièrement attendus par des milliers de patients qui peuvent ainsi espérer vivre « mieux » et « plus longtemps » avec la maladie tout en préservant leur vie sociale.

Partager et se soutenir…
Mon réseau® cancer du poumon est un réseau social de proximité conçu Il s’adresse à toutes les personnes touchées par la maladie (malades et proches) dès l’annonce du diagnostic. L’inscription est gratuite, sécurisée, sans sollicitation commerciale et permet de préserver l’anonymat des personnes.

Il permet notamment de s’informer et comprendre la maladie qui « me » concerne grâce à des dossiers et des vidéos d’informations répartis en deux grands thèmes mieux comprendre et vivre avec. C’est l’objectif que ce fixe ce nouveau réseau, « En échangeant avec d’autres malades, il est possible de trouver soutien et réconfort, se sentir compris tout en partageant l’espoir permis par les progrès thérapeutiques » souligne l’association créatrice de ce réseau.

Un réseau qui aura également pour vocation d’être un facilitateur du quotidien en aidant ces utilisateurs à trouver des adresses de proximité grâce à un annuaire mis à jour régulièrement (associations de soutien aux malades, activité physique adaptée, soins de support, groupes de paroles, accompagnement psycho-social, accès aux droits…). Des informations mises en ligne proposée ou validées par le comité scientifique constitué de treize professionnels de santé (Médecin, Psycho-oncologue, Infirmière) et présidé par Pr Nicolas Girard Pneumologue, de l’Institut du Thorax à Paris.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Sources : Ass. Patients en réseau 2017

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir