Contenu principal

Message d'alerte

Prodigieux, fantastique, éblouissant les mots du dictionnaire pourraient ne pas suffire à eux seuls pour ce jeune garçon autiste Ethan âgé de six ans. Un futur Mozart qui sait ? la maladie ou surdité comme Beethoven n'a jamais empêché certains hommes de devenir des virtuoses. Un succès après la publication d'une vidéo publiée le 25 Ethan un jeune garçon autiste, du haut de ses six ans debout face au piano jouant la musique de Piano Men sans partition avec joie et bonheur  accompagné a droite de son père a la guitare. Ethan un jeune garçon autiste, du haut de ses six ans debout face au piano jouant la musique de Piano Men sans partition avec joie et bonheur accompagné a droite de son père a la guitare. Un moment de pure bonheur pour ceux qui l'ecouteavril dernier est vue en moins d'une semaine par 6130000 visiteurs.

Un don exceptionnel sans aucun pour Ethan joue du piano oui, debout comme le dit la chanson populaire, mais aussi à l'oreille et sans aucune partition. Une vidéo qui vient compléter une série qui avait commencé le 9 mai 2011. Dans la dernière en date, le petit Ethan joue sans partition la chanson Piano Man de Billy Joel, accompagné de son père à la guitare.

Des parents stupéfaits par ce brusque succès et pour lequel « Les dernières 72 heures ont été comme un film de Fellini ! » affirme le papa d'Ethan. De son côté le chanteur Billy Joel, a commenté cet exploit en déclarant, « Je pense que j'aime mieux cette intro de Piano Man, meilleure que la mienne. Et cet enfant joue avec beaucoup plus d'énergie que moi. Peut-être pourrait-il m'enseigner quelques petites choses.?»

Les bienfaits de la musique utilisée déjà depuis quelques années dans la méthode A.B.A et que l'on connaît les interactions positives que présente la musique au niveau de cette particularité psychique, on se dit qu'Ethan nous offre là un spectacle totalement extraordinaire. À tous ceux qui s'imaginent que l'art est sélectif où ne serait que pour quelqu'un la preuve que non ! Un moment de plaisir de bonheur qu'il suffit d'écouter pour comprendre...

Un fait supplémentaire qui marque l'autisme en cette année 2012 où la maladie a obtenu le label grand cause nationale. Mais quelques après l'annonce, il y a peu, de la part des scientifiques d'une découverte révolutionnaire selon les chercheurs dans la lutte contre l'autisme. Un traitement expérimental a réduit deux des trois grands troubles de l'autisme chez des souris de laboratoire, les comportements répétitifs et le manque de socialisation, selon une étude prometteuse menée aux États-Unis. La molécule appelée GRN-529, mise au point par le groupe pharmaceutique américain Pfizer, cible le glutamate, le principal neurotransmetteur présent dans tout le cerveau et qui joue un rôle clé pour activer les neurones, les cellules cérébrales.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir