Contenu principal

Message d'alerte

Le Chef de l'Etat lors de la présentation de la Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté le 13 septembreL’APAJH et son président qui a tenu une conférence de presse le 6 septembre dernier aura été le premier parmi les associations représentant les personnes handicapées à réagir, sur la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté présentée ce 13 septembre par le président de la république Emmanuel MACRON. Une réaction qui laisse entrevoir celle des autres faces a un constat pour les personnes handicapées dont plus d’un million de bénéficiaire de l’AAH vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté.

Deux mères désespérée pour leurs en enfant en situation de handicap laissé sans solutionArrivé vers 4 h du matin, deux femmes sont restées plus de 15 heures à plusieurs dizaines de mètres de hauteur en haut d'une grue située dans le centre-ville du Mans. Une opération avec pour objectif de sensibiliser l’opinion mais aussi le président de la République et son gouvernement sur la situation que vivent des milliers d’enfants en situation de handicaps et leurs parents. Une opération qui n’est pas une première, et qui rappelle celle de Jérôme Claro en juillet 2015 et celle de juin 2017, à Strasbourg avec pour slogan "En marche pour l'école". Deux mères aujourd’hui qui souhaitent rappeler les promesses du candidat MACRON sur les questions du handicap.

Tutuelle et curatelle les effets et les conséquences prévus par Larticle 428 du Code civilSouvent pointé du doigt comme dans celui de la Cour des comptes en octobre 2016, regrettant le manque de coordination entre les différents ministères et un manque de moyen. Le gouvernement vient de publier au journal officiel son décret relatif au financement des mandataires judiciaires à la protection des majeurs. Baissant ainsi ses dotations du budget 2018 et se désolidarisant des personnes les plus fragiles. Une « réforme injuste » qui aura « des conséquences néfastes » pour les 800 000 personnes concernées et dénoncées par trois associations l’UNAF, l’UNAPEI et les Petits Frères des Pauvres.

Affiche des réseaux sociaux de la campagne lance par l'UNAPEI Alors ? Et vous ? Etes-vous #AvecNous ?Loin d’être satisfaites des affirmations et des promesses de la Secrétaire d’État aux personnes handicapées ou encore du Plan présenté le 16 juillet dernier. L’Unapei qui après sa lettre ouverte adresse au député a travers la tribune libre signé sur notre journal par le Président de l’association, Luc GATEAU. En cette rentrée 2018, L'Unapei, représentent les personnes handicapées intellectuelles dénoncent le scandale de milliers d'enfants qui ne pourront pas aller à l’école. L’Unapei lance une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux Alors ? Et vous ? Êtes-vous#AvecNous ? pour alerter l’opinion publique sur le scandale des oubliés de l’école.

Seul contre au monde un homme de 41 ans et malvoyant réussie sa conquête du désert de sel bolivienils sont peu nombreux, mais ils sont quelqu’un à vouloir nous démontrer que tous et possible ! et cela quel que soit l’âge, le sexe ou encore le handicap. C’est le cas de ce professeur Alban TESSIER, âgé de 41 an, souffre d'une rétinite pigmentaire et sourd partie le 17 juillet et qui vient de conclure le 23 juillet dernier sa traversée en autonomie complète du dessert Salar d’Uyuni en Bolivie, soutenu depuis trois ans par l’association « A perte de vue ».

Discours d'Emmanuel MACRON devant le Congrès a Versailles le 9 juillet 2018Mais peut-on parler véritablement d’une avancé ou d’une volonté politique ? Pas certains la France avait été rappelé plusieurs fois à l’ordre y compris en octobre 2017 lors du passage de la commissaire de l’ONU en charge du handicap. La France qui devra rendre compte prochainement de son bilan sur la convention et qui a été fortement critiqué pour ce manquement à la convention internationale des personnes handicapées. Emmanuel MACRON qui espère peut-être que cette mesure sera suffisante pour faire passer le retour en arrière sur beaucoup d’autres mise en œuvre par la loi de 2005.

Un véhicule de la Police Nationale dans la rue a BobignyUn adolescent de 16 ans a été interpellé selon le parquet de Bobigny, après l’agression contre un jeune handicapé à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Dans la nuit de lundi à mardi vers 23 h 00 la victime, un jeune homme âgé de quatorze ans déficient intellectuel, a été frappée violemment à l'aide de bâtons, de barres de fer et de cailloux, pour lui dérober son portefeuille par une bande d’une vingtaine de personnes, rue Du Bois d’Amour, a indiqué France Bleu Paris. Les assaillants auraient voulu lui arracher son portefeuille.