Contenu principal

Message d'alerte

François LAMBERT devant le CHU de Reims après l annonce de la décision du Dr Vincent SANCHET de l arret des traitements pour Vincent LAMBERTPrès trois mois le rejet de la requête devant le Conseil d'État formulée par les parents de Vincent LAMBERT le 28 septembre 2017 a la suite de la demande du CHU de Reims de l’arrêt des soins. Une décision que renouvelle le centre hospitalier de mettre fin à l’alimentation artificielle de Vincent LAMBERT, devenu tétraplégique et dans un état végétatif depuis un accident survenu près de Châlons-en-Champagne le 29 septembre 2008. Un débat qui déchire la famille de cet homme, mais qui aura aussi interpellé la société française et les hommes politiques face a la problématique de la mort et celle de l’euthanasie ou comme le dit, X, du droit de mourir dans la dignité…

C’est un présidentEmmanuel MACRON en visite dans dans les locaux de la crèche Graffitis à Rouen et son épouse accompagné de la ministre de la Santé Agnès BUZYN et la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées Sophie CLUZEL, qui aura était chaudement accueilli lors de sa visite a l'unité du CHU dédiée au dépistage précoce de Rouen en Seine-Maritime avant une visite dans une crèche et une rencontre avec des parents. Emmanuel MACRON contraint à la discussion avec 150 et 200 manifestants des services de santé ou des services territoriaux criaient : « Résistance » ou « Macron dégonflé, on t'attend »

Le Chef de l'Etat Emmanuel Macron en déplacement avec son épouse BrigitteL’autisme sera donc au cœur elle aussi de la politique française cette semaine, au lendemain de la journée mondiale de sensibilisation du 2 avril. Le chef de l’État en compagnie de son épouse et des ministres Sophie CLUZEL et Agnès BUZYN sera demain 5 avril en visite à Rouen sur ce thème. Une visite annoncée dans la soirée du 2 avril, tandis que son premier ministre Édouard PHILIPPE dévoilera les contours du 4e plan autisme qualifié plutôt « stratégie », le 6 avril à Matignion.

Le président de la république Emmanuel MACRON et son épouse Brigitte MACRON devant le perron du Palais de lElyséeAlors que se déroule aujourd’hui la journée mondiale de l’autisme, le président de la République Emmanuel MACRON et son épouse Brigitte MACRON se sont vu interpeller dans une lettre ouverte sur l’autisme invitant le couple a passer une journée dans la peau d’une mère d’enfant autiste. Alors que le premier ministre préfère non plus un « plan », mais d’une « stratégie », si certaines associations espèrent sur sa mise en place, dont les concertations avait débuté en juillet dernier et qui sera officiellement présenté le 6 avril prochain. D’autres associations comme SOS Autisme se montrent méfiantes et se demandent ce qu'un tel changement de terme peut bien dissimuler.

Sophie CLUZEL sur le plateau de la Chaîne parlementaire Public dans l’émission On va plus loinQuelle que soient les handicaps et notamment pour les personnes déficients mentaux ou psychiques, sous tutelle, inclues, le droit de vote et un droit fondamental. Un principe défendu par Jacques TOUBON dans un rapport et que reprend ici la Secrétaire d’État en charge du Handicap dans une intervention sur la chaîne parlementaire "Public Sénat" dans l’émission on va plus loin.

Pascal au chômage à l'annonce du cancer en 2002 et ayant amorcé un projet de vente de vinyles comme auto entrepreneur évoque son handicap invisibleEn plein déroulement de la semaine pour l’emploi des personnes handicapées, La Ligue contre la Cancer interpelle politique et la société sur un fait peu pris en compte, avec une question : Un cancer, une fois traité, serait-il un handicap irréversible ? Pour la ligue la réponse aujourd’hui est loin d’avoir trouvé une réponse satisfaisante pour le maintien ou le retour à l'emploi des personnes atteintes de cancer, qui comme 80 % des handicaps sont souvent invisibles. Avec un témoignage vidéo de Pascal qui évoque ce handicap invisible…

Emmanuel MACRON en présence de son épouse Brigitte rencontrant les victimes et leurs familles devant le BATACLANDeux ans, jours pour jours après les attentats du 13 novembre qui ont tué 130 personnes et fait environ 3000 victimes physiques ou psychiques. Stade de France, Carillon, Petit Cambodge, Bonne Bière et Casa Nostra, Comptoir Voltaire, la Belle Equipe, Bataclan...le Président Emmanuel MACRON entouré de plusieurs élus et du monde associatif, aura participé a une cérémonie d’hommage aux victimes. Des associations et des victimes nombreuses, notamment psychiques, a exprimé leurs colères, parlant de parcours du combattant.