Contenu principal

Message d'alerte

 

INITIATIVE — ACCESSIBILITÉ


2009.05.17 — Créée en janvier 2009 cette toute jeune association ARCAP est le fruit d’un engagement en partie du a la profession de son président Julien Gabriel-Charreyre âgé de 26 ans et éducateur spécialisé accompagnant les adultes en situation de handicap sur le champ de la pathologie mentale au sein d’un foyer occupationnel du Var. L’autre raison plus personnelle vient elle de sa mère victime il y a dix-huit mois d’un accident vasculaire cérébral ayant entraîné une incapacité définitive. Il s'en rendra compte alors très rapidement sans ménagement à l’implacable réalité exprimée par le corps médical.

 

La société trop généreuse dans la distribution des cases où elle aime enfermer les siens n’a rien prévu: trop cher pour l’hôpital public, trop jeune pour la maison de retraite, trop « abîmée » pour un centre de convalescence classique. Il lui fallut donc trouver un établissement adapté pour la modique somme de 2100 € par mois. S’ajoutant à cela le regard de la société et les innombrables difficultés d’accessibilité rencontrées lors de chacune de nos sorties en extérieure, celles ci s’apparentant d’avantages à un parcours du combattant qu’à une promenade de santé.

 

Un esprit combatif

Julien Gabriel-Charreyre faisant le l’amer constat que le cas de sa mère n’étant pas isolé et étant de naturel combatif a décidé de prendre le problème à bras la corps et de l’affronter de face. L’idée d’une association s’imposa d’elle-même. Avec l’aide d’une poignée de fidèles amis nous créâmes l’ARCAP qui aujourd’hui de l’avis général et une franche réussite, regroupant plusieurs centaines de sympathisants, adhérant et amis. Présent essentiellement dans le sud de la France (Marseille, Brignoles et St Maximin), au vu du succès rencontré de nouvelles antennes verront le jour courant septembre 2009 à Paris, Boulogne Billancourt et Toulon.

 

Déterminé dans sa démarche, le jeune engagé n’en demeure pas moins diplomate. Afin de positionner son association en véritable groupe de pression indépendant de toute sensibilité politique. Il envisage même la constitution d’un parti politique. Au côté du Comité départemental des personnes handicapées (CDH), notamment. Mais pas avant l’échéance des régionales. La seule façon, pour lui, de faire aboutir son combat. Julien Gabriel-Charreyre affirmant qu’il n’hésitera pas en cas de non-respect des normes des bureaux de votes pour les élections européennes « à ester en justice pour obtenir l’application de ce droit fondamental qu’est celui de voter. Et pourquoi pas des recours en annulation…».

 

Objectif : Accessibilité des Villes, Information et dénonciation

Ainsi l’association ARCAP a décidé d’entreprendre différentes actions très concrètes sur le terrain, tel depuis le 1er mai et ce jusqu’au premier novembre sa campagne nationale intitulée « politique d’inaccessibilité » visant ainsi à mettre en lumière des inégalités flagrantes subies par une minorité souvent silencieuse. La sensibilisation pour que handicap rime avec normalité. Il s’agira ainsi de recenser les très nombreux lieux encore inaccessibles, une fois ce rapport publié il sera envoyé aux institutions concernées (mairies, conseils généraux et régionaux, état et Union européenne).

 

Pour son président « nous le droit pour tous à l’autonomie et une nécessité, notre société ne pourra prétendre respecter la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen que si elle affiche comme une priorité e droit à la diversité et à la pleine jouissance des droits pour les personnes en situation d’handicap ». Plusieurs critères entrent en ligne de compte. Le type d’établissement (restaurants, commerces, parcs publics, cinémas, établissements publics, banques…), les gages d’accessibilités aux personnes à mobilité réduite, la circulation urbaine, les commentaires subjectifs… À terme, il s’agit là de recenser points forts et points noirs.

 

Association qui invitent donc tous ceux intéressés à participer à ce projet, à les rejoindre afin non pas se plaindre, mais d’obligerles mairies et toutes les collectivités locales et les administrations à respecter leurs obligations telles que la loi sur le principe de l’égalité des chances. Il s’agit donc avant tout de mettre les villes devant leurs responsabilités prétextant souvent un manque de moyens ou encore ne cessant de remettre ces obligations à plus tard.

La Rédaction

Renseignement : arcap.over-blog.com / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Siège social : 5 rue Sadi Carnot 83170 Brignoles

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir