Contenu principal

Message d'alerte


Une personne en surpoids de 120 Kg se pesant sur une balanceAlors que les jeunes ont perdu leurs profils d'Apollon, anglais comme Espagnol sont de plus en atteint de ce qui devenu le mal du siècle n'est pas en reste. Face à eux, la France pour lequel 13 % des garçons et 15 % des filles sont en surpoids ou obèses. L'obésité qui a atteint aujourd'hui les proportions d'une épidémie mondiale, avec 2,8 millions de personnes au moins décédant chaque année du fait de leur surpoids ou de leur obésité. Une journée européenne organisée en France avec notamment le Collectif National des Associations d'Obèses (CNAO).

« Stop aux diktats. Devenez acteur de votre santé »

Problème autrefois réservé aux pays à revenu élevé, l'obésité existe aussi désormais dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Plus que jamais gouvernements, partenaires internationaux, et la société civile, les organisations non gouvernementales et le secteur privé on tous un rôle essentiel à jouer pour contribuer à prévenir l'obésité.

Le thème de cette Journée européenne de l'Obésité est « Stop aux diktats. Devenez acteur de votre santé », dénonçant entre autres, la multiplication exponentielle des régimes sous différentes formes. Il est désormais admis que les régimes sévères sont source de restriction cognitive et de troubles du comportement alimentaire, mais surtout qu'ils ne sont pas efficaces au long terme.

Si pour perdre du poids, il faut adapter son alimentation et son activité physique afin que le bilan énergétique soit négatif, l'obésité est une maladie chronique difficile à soigner. La médecine de l'obésité est une médecine centrée sur la personne afin de l'aider à vivre avec cette maladie qui peut altérer la qualité de vie et favoriser de nombreuses maladies.

L'obésité conductrice d'exclusion sociale et de Handicap

Reste que au-delà de l'approche médicale et de son cout pour la santé des pays concernés dont les chiffres estime celle-ci pour la France par exemple a 0 Mds€, deux autres éléments tout aussi inquiétants sont a prendre a compte.

Celle de la participation sociale au sein de la société, conduit comme ont a pu le voir récemment au cours d'émission de télévision a une exclusion partielle ou complète de la société. Des personnes qui sont contraintes par la difficulté de déplacement s'isoler perdant tous repère avec le monde professionnel et familial parfois. Pour preuve les paroles de Annette âgées de 60 ans et qui plus que jamais est tétanisée par le regard des gens et par sa « peur de faire honte à ses proches », elle préfère la compagnie de ses chiens. « Un handicapé on le plaint, mais nous, les gros, on nous méprise », se désole-t-elle. Annette a pourtant tout essayé pour se débarrasser de son lourd fardeau.

Des jeunes et notamment des adolescents qui eux sont souvent se sont souvent une situation d'isolement face à une société ou l'apparence notamment a une période de l'adolescence reste un facteur important.

Le second élément qui accompagne le premier étant le handicap qu'il va provoquer, l'obésité ou même seulement le surpoids chez les adolescents provoquerait un "syndrome métabolique" engendrant une diminution de la "flexibilité mentale" avec une "augmentation du liquide céphalo-rachidien" au détriment du volume du cerveau.

Résultat : un QI souvent inférieur et un bas niveau scolaire. Des données résultant d'une étude scientifique publiée en septembre 2012 (Anglais), par le Dr. Antonio Convit, de la New York School of Medicine. Parmi eux 49 adolescents ayant participé à cette étude obèse ou en surpoids ont une durée d'attention réduite par rapport à ceux du même âge issu des mêmes milieux sociaux. Des conséquences particulièrement inquiétantes pour l'avenir des jeunes obèses.

Obseité, un danger pour nos sociétés face a une jeunesse de plus en plus touché en Europe mais aussi désormais dans les pays pauvresReste que l'obésité est responsable d'une série de maladies tout aussi handicapante comme le diabète, l'hypertension, les problèmes cardio-vasculaires, et respiratoires, des atteintes articulaires sources de handicaps et même certains cancers. Le retentissement de l'obésité est encore plus vaste puisque cette pathologie impacte la qualité de vie, elle est à l'origine de stigmatisation et de discrimination.

Un plan Obésité 2010-2013 pour une meilleure prise en charge des patients

En France le précédent gouvernement avait lui mis en place le plan Obésité 2010-2013 autour de 4 axes : prévention, offre de soins, populations vulnérables et lutte contre les discriminations, et recherche. Le premier des 4 axes du Plan Obésité 2010 - 2013, « améliorer l'offre de soins et promouvoir le dépistage » a pour ambition de mettre en place, sous l'autorité des Agences Régionales de Santé, une organisation des soins lisible, accessible à tous et cohérente afin de renforcer la qualité et la sécurité des soins. Parmi les 10 mesures de cet axe, la création des centres spécialisés est considérée comme la plus structurante. 37 Centres Spécialisés de l'Obésité (CSO) ont été créés sur le territoire français, ainsi que 5 Centres Intégrés plus engagés dans la recherche, la formation, l'enseignement et l'innovation. Si les résultats semblent avoir porté partiellement ses fruits reste que celui devra être impérativement reconduit.

Stéphane LAGOUTIÉRE


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir