Contenu principal

Message d'alerte

Peter DICK un celibataire de 36 ans atteint d un handicapPeter DICK est un célibataire de 36 ans, atteint d’un handicap. Il vit dans la pauvreté depuis de longues années à Banban, une région rurale de l’île de Santo, au Vanuatu. Il fait partie des 195 000 personnes, pour beaucoup handicapées, dont les moyens de subsistance ont été affectés par le cyclone Pam, un cyclone tropical dévastateur de catégorie 5 qui a frappé cette nation du Pacifique Sud en 2015.

«Le cyclone Pam, suivi par El Nino, a aggravé la situation parce qu’il y avait une pénurie d’eau et très peu de nourriture pour les familles», explique-t-il. Un jour, Peter a appris qu’il avait la possibilité de participer à une formation Créez votre entreprise (CREE) et à un programme de parrainage d’entreprise, financés par l’OIT et destinés aux personnes handicapées sans emploi de Santo.

Au total, vingt-deux entrepreneurs potentiels ont bénéficié de sessions de formation de cinq jours en août, une formation dispensée par l’OIT en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie du Vanuatu (CCIV) et le ministère de la Justice et des Services communautaires. C’était la première fois que l’organisation des employeurs de la CCIV étendait ses activités à l’île de Santo et fournissait des services de développement des entreprises aux personnes handicapées.

Depuis chez lui, Peter gère aujourd’hui une entreprise florissante de vente de tissus imprimés, peintures, sculptures sur bois et autres objets artisanaux. Quand un navire de croisière arrive, il se rend en ville pour vendre ses marchandises aux touristes. Ses sculptures sur bois peuvent demander jusqu’à trois jours de travail.

« Je n’aurais pas été capable de créer ma propre entreprise sans cette formation. Cela m’a donné confiance pour aller de l’avant.» Selon Peter Dick et d’ajouter que «Les affaires vont bien et mon objectif et mon rêve pour les deux prochaines années, c’est d’acquérir un bout de terrain.»

La formation a montré à Peter comment établir un plan d’affaires et réaliser une petite étude pour voir comment les entreprises trouvent leur clientèle. «Je veux m’assurer que mes coûts sont faibles pour pouvoir faire plus de profits», explique-t-il.

Les personnes handicapées sont plus touchées par la pauvreté
En 2013, l’enquête démographique et sanitaire du Vanuatu a constaté que les personnes handicapées ont bien plus de probabilités d’être pauvres; près de 31pour cent des personnes lourdement handicapées vivent dans le quintile le plus pauvre, contre 16 pour cent des personnes valides. Elles ont aussi moins de chances d’être employées à l’extérieur et une plus forte tendance à travailler à leur compte ou dans une entreprise familiale.

La stigmatisation des personnes handicapées et les attitudes négatives envers leurs capacités et leurs talents, ainsi que les obstacles liés à l’environnement bâti et au manque d’information, contribuent à la marginalisation des personnes handicapées au Vanuatu. Cependant, le Vanuatu a ratifié la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (2008) qui demande aux pays de créer une société plus inclusive et de promouvoir le droit au travail des personnes handicapées.

« Au Vanuatu, les personnes handicapées vivent avec une piètre estime de soi, un sentiment de honte et un manque de confiance au sein de leurs communautés. La formation CREE va vraiment leur permettre d’accéder à un nouveau stade où ils pourront faire quelque chose de rentable par eux-mêmes», affirme le formateur de la CCIV, Stanley John-Fred. «La formation leur a aussi permis de réaliser qu’ils avaient des opportunités à exploiter pour améliorer leurs moyens d’existence et leur a permis d’oublier leurs problèmes.»

Sur les 22 personnes qui ont suivi la formation, au moins dix ont créé leur propre entreprise et cinq autres sont en train de le faire. Les activités sont variées: élevage de chèvres, de crevettes ou de volaille, culture du kava, prêt de petites sommes d’argent, couture et épicerie. Chaque stagiaire a pu terminer son plan d’affaires individuel pendant les cours.

«Il est important de noter que si les participants ont créé une entreprise et se sont vu délivrer une licence commerciale, ils deviennent automatiquement membres de la CCIV et, de ce fait, bénéficient de ses services d’aide au développement des entreprises», précise Bimlesh Raj, correspondant handicap et Assistant de programme au Bureau de l’OIT pour les pays insulaires du Pacifique.

Le montant total des dégâts provoqués par le cyclone Pam est estimé à 48,5 milliards de Vatu (449,4 millions de dollars), ce qui équivaut à 64,1 pour cent du PIB du Vanuatu. En outre, 504 050 journées de travail et 1,6 milliard de VT de revenus personnels ont été perdus.

«La raison pour laquelle il était si important d’organiser une formation CREE après le cyclone Pam et de l’organiser à Santo, qui est très éloignée de la capitale Port Vila, c’est que les possibilités d’emploi sont très limitées dans les régions rurales, surtout pour les personnes handicapées», explique Satoshi Sasaki, spécialiste des stratégies en faveur du travail décent au Bureau de l’OIT pour les pays insulaires du Pacifique.

«L’OIT a identifié un besoin de formation sur le travail indépendant pour les personnes handicapées afin qu’elles puissent créer et développer leur propre entreprise et pour les aider à se relever après le cyclone Pam, leur permettre de renforcer leur résistance face à une éventuelle catastrophe naturelle qui pourrait à nouveau déstabiliser leurs moyens de subsistance.»

La Rédaction / OIT

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir