Contenu principal

Message d'alerte

Signature Convention Unapei_Gendarmerie nationaleLe président de l’Unapei Luc GATEAU, a signé à la direction générale de la gendarmerie nationale le 6 juillet dernier avec le directeur général de la gendarmerie nationale, le Général Richard LIZUREY, une convention avec la Gendarmerie nationale pour rendre le service public de la gendarmerie pleinement accessible aux personnes en situation de handicap intellectuel. Une convention signée en présence Mme Jacqueline GOURAULT, ministre auprès du ministre d'État, ministre de l'Intérieur et Mme Sophie CLUZEL, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées.

Discours d'Emmanuel MACRON devant le Congrès a Versailles le 9 juillet 2018Mais peut-on parler véritablement d’une avancé ou d’une volonté politique ? Pas certains la France avait été rappelé plusieurs fois à l’ordre y compris en octobre 2017 lors du passage de la commissaire de l’ONU en charge du handicap. La France qui devra rendre compte prochainement de son bilan sur la convention et qui a été fortement critiqué pour ce manquement à la convention internationale des personnes handicapées. Emmanuel MACRON qui espère peut-être que cette mesure sera suffisante pour faire passer le retour en arrière sur beaucoup d’autres mise en œuvre par la loi de 2005.

Reforme AAH Un homme au distributeur pour savoir quel montant il pourra bénéficierFin 2016, 4,15 millions de personnes perçoivent un minimum social en France. Hors allocation temporaire d’attente (ATA) et allocation pour demandeur d’asile (ADA), le nombre d’allocataires diminue pour la première fois depuis la crise avec -1,8 % en un an, soit 76 000 allocataires de moins. Cette évolution tient surtout au nombre d’allocataires du RSA qui diminue de 4,3 % en 2016, poursuivit en 2017 (-0,5 %). Une diminution qui a contrario comme l'indique la DRESS dans cette étude, ne concerne pas les allocataires de l’AAH et qui progresse même +2.6 % et reste le 2e minimum social derrière le RSA avec 1.13 million de bénéficiaire fin 2017. 

Les syndicats des psychiatres des hôpitaux (SPH) refusent d’avaler des couleuvresAlors qu'Agnès BUZYN a présenté sa feuille de route et installé le nouveau comité stratégique pour la santé mentale et la psychiatrie (CSSMP) le 28 juin dernier. Les syndicats hospitaliers publics dénoncent à la fois la composition de celui-ci mais aussi les 37 mesures contenues dans la feuille de route. Un mal-être d’une profession dont une étude concernant la santé mentale et le bien-être des étudiants en santé pointe un malaise évident parmi cette population qui s’est engagée dans des études très longues, hypersélectives et souvent épuisantes.

L'application lance par Handi Cap Evasion pour garder et présenter vos souvenir de vacance ou d’excursionAlors que nous sommes tous ou au moins beaucoup d’entre nous a s’interroger de nos vacances d’été notamment pour les retardataires. Handi Cap Évasion (HCE) qui fête ses 30 ans ! Trois décennies pour lesquelles cette association à but non lucratif qui organise des randonnées dans les massifs français et étrangers pour des personnes à mobilité réduite. Pour cette festivité, HCE se donne pour défi de réaliser 30 sommets en France comme à l’étranger. Dans l’intention de les aider à réaliser leur objectif, KparK lance une application qui a pour but de renforcer la visibilité de leurs déplacements et de leurs actions qui contribuent à développer la pratique des « randonnées partagées ».

Un véhicule de la Police Nationale dans la rue a BobignyUn adolescent de 16 ans a été interpellé selon le parquet de Bobigny, après l’agression contre un jeune handicapé à Bobigny (Seine-Saint-Denis). Dans la nuit de lundi à mardi vers 23 h 00 la victime, un jeune homme âgé de quatorze ans déficient intellectuel, a été frappée violemment à l'aide de bâtons, de barres de fer et de cailloux, pour lui dérober son portefeuille par une bande d’une vingtaine de personnes, rue Du Bois d’Amour, a indiqué France Bleu Paris. Les assaillants auraient voulu lui arracher son portefeuille.

Equipe de recherche du genethon de l'AMF TéléthonPrésentés hier matin et attendus par les nombreux acteurs le 3e Plan National Maladies Rares (PNMR3), ne sera finalement porté que par les ministères de la Recherche et de la Santé. Un regret pour les associations et notamment l’AFM qui estime qu’un « regroupement inter-ministérialité était nécessaire pour faire face aux nombreux enjeux auxquels sont confrontées les maladies rares ». Des associations qui saluent dans leur ensemble sa mise en place, mais qui comme L’AFM-Téléthon estiment qu’il n’est pas à la hauteur des enjeux de l’innovation thérapeutique et de son accès pour toutes les maladies rares.