Contenu principal

Message d'alerte

Agnès BUZYN est la Ministre des Solidarités et de la Santé invitée de Marc FAUVELLE le 11 juillet 2017Alors que les boites de Dépakine affichent un sigle d’avertissement sur les dangers qu’ils comportent pour les femmes enceinte. Un excès de zèle dénoncé par le Comité National de l’Épilepsie. La ministre de la Santé Agnès BUZYN interrogé sur France Inter au sujet de la Dépakine de Sanofi et d'autres médicaments responsables depuis 1967, a reconnu que l’heure était désormais à l’heure des négociations entre l'État et Sanofi Aventis.

Couverture du guide pratique gratuit à téléchargée .Jamais Seul.e.sA l’occasion de la Paris Healthcare Week, la Mutuelle Nationale des Hospitaliers (MNH), en partenariat avec l’Association pour le Développement des Ressources humaines dans les établissements sanitaires et sociaux (adRHess), l’Association française des Directeurs des soins (AFDS) et le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH) lance le guide « JAMAIS SEUL.E.S – Aidants familiaux : concilier vie pro vie perso » qui traduit l’engagement commun de la MNH et de ses partenaires en faveur du handicap.

Graphisme de l'Etude IFOP a la question Un an après l'élection de Emmanuel Macron diriez vous que vous êtes très satisfait plutôt satisfait plutôt mécontent ou très mécontent de son actionA l’occasion du congrès de l’APF France Handicap qui a eu lieu le 22 juin dernier. Celle-ci a dévoilé les résultats d’une enquête IFOP(1) sur la confiance des personnes en situation de handicap et de leurs proches envers la politique d’Emmanuel Macron et de son gouvernement. Le constat est sans appel est sévère notamment chez ceux qui sont concernés par le handicap, 69% se disent « révoltés » face à la situation économique et sociale (+ 33 points par rapport à l’ensemble des Français) et 19% « résignés ». Au total, 85% sont très majoritairement mécontents de l'action du président de la République et de son gouvernement.

Marie Jeanne RICHARD la nouvelle présidente de l'UNAFAM et qui assurait la présidence départementale de la délégation de l’Isère Le Conseil d’administration qui s’est réuni suite à l’Assemblée générale ordinaire de l’UNAFAM le 21 juin 2018 a élu comme Présidente Marie-Jeanne RICHARD. Elle succède à Béatrice BORREL, présidente depuis 2014 et quitte ce poste pour des raisons personnelles, et qui a été chaleureusement remerciée pour le travail réalisé durant son mandat par tous les membres présents à l’Assemblée. C’est donc à nouveau une femme qui prend la continuité de l’UNAFAM et qui aura la responsabilité de conduire les objectifs et notamment de prendre le relais face a la réforme de pyschiatrie annoncé par le gouvernement en janvier dernier.

Une place de stationnement réserve aux personnes handicapés (illustration)Si toutes les circonstances ne sont pas encore connues et que l’enquête confié a la police judiciaire est actuellement en cours a la demande du parquet. L’affaire n’en demeure pas moins grave mais aussi dramatique et met en avant les nombreuses discriminations dont font encore l’objet les personnes handicapées. Un homme de 48 ans a ainsi été retrouvé mort à Firminy (Loire), dans son appartement par les forces de l’ordre, après avoir utilisé quelques heures plus tôt l’arme qui lui avait servi à tirer sur son voisin a cause d’une place de stationnement réservé.

Livre Blanc L inclusion du handicap et l’accessibilité numériqueAlors que les technologies de l’information et de la communication ont véritablement provoqué un bouleversement dans l’approche au savoir mais pas seulement. L’opérateur public de l’enseignement à distance, le CNED veut participer à ce bouleversement et souhaite « permettre à tous de garantir à chacun, quelle que soit sa situation, les moyens de sa réussite scolaire et professionnelle ». Parmi ces exigences pour garantir celle-ci comme possible, celle prise en compte de l’accessibilité numérique mais aussi « une exigence éthique pour l’établissement ».

Le Pape recevant les participants de l'assemblée générale de l'Académie pontificale pour la Vie (Vatican Media)Alors que le Président de la République Emmanuel MACRON rendra visite au pape François le 26 juin prochain, comme un avertissement à l’Europe et notamment a la fille aînée de l’église que représente la France. Le Pape François, pourtant considéré comme progressiste, a lancé une charge sévère à l’égard de certains comportements lors d’une déclaration devant les délégués du Forum des familles le 16 juin dernier. Le pape qui dans son discours en effet comparé l'avortement dans les cas où l'enfant à naître est handicapé à un eugénisme « en gants blancs » comme celui pratiqué par les nazis, dénonçant le fait que « pour avoir une vie tranquille, on élimine des innocents ».