Contenu principal

Message d'alerte

Les portes du lycee Moliere ornees de soutiens JusticePourAmelieOui la discrimination et toujours bien présente, reste que la mobilisation et la solidarité peut parfois obliger quelques intellectuelles peut intéresser a défendre les valeurs humaines à devoir revenir sur leurs décisions. C’est ce qu’a vécu la jeune Amélie atteinte de la maladie de Lyme, qui avait été exclue de son lycée parisien à cause tout simplement de son fauteuil roulant et manque d’accessibilité. Un retour de décision provoqué par la mobilisation de tous ces camarades qui n’auront pas hésité a engagé une grève choquée par la décision de leur Lycée Molière.

Conference de presse de la rentree universitaire 2016 le 20 septembre 2016La ministre de l’Éducation nationale, Mme Najat VALLAUD-BELKACEM, et le Secrétaire d’État de l’enseignement supérieur Thierry MANDON, ont présenté hier matin lors d’une conférence de presse la rentrée universitaire 2016à l'université Paris Descartes. Inscription, logement, accessibilité des bâtiments, mais aussi des cours, plus que jamais celle-ci reste et demeure plus dix ans après l’instauration de loi de 2005 un vrai parcours du combattant. Pour preuve ils n’étaient ainsi que 1.3 % a pouvoir accéder a des cours en 2015 il seront a peine 1.5 %. Une situation que le "vol" de la ministre de 30 M€ au FIFPH pour assurer le financement de la sécurité n'arrange en rien...

L APPAS sur les 18 derniers mois c estL’APPAS, (Association pour la Promotion de l’Accompagnement Sexuel), forment depuis plusieurs mois des hommes et des femmes afin qu’ils et elles soient en mesure d’intervenir auprès de personnes en situation de handicap qui souhaitent se réapproprier leur corporalité grâce à un accompagnement intime, sensuel et parfois sexuel. Un sujet encore fortement tabou dans une société que celle de la capacité d’une sexuelle pour des personnes polyhandicapé, comme le souligne dans sa tribune libre son Président Marcel NUSS.

Najat Belkacem, ministre de l'Éducation nationale,à la Conférence des Présidents des Universités le 31 août 2016 © Ministère de l’éducation / Gouvernent.fr 2016À la veille de la rentrée université, voilà qu’une fois de plus le gouvernement Français n’hésite pas à nouveau à vider les caisses des organismes en charge du handicap, après l’AGEFIPH ou le FIPHFP. Dans un Tweet signé Najat Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, le 31 août 2016 précisant que « La rentrée se fera dans des conditions de sécurité renforcée. Nous apporterons 30 M€ pour cela ». Une sécurité des étudiants qui se fera une fois de plus sur le dos des personnes handicapées, et qui a provoqué une colère générale dans le monde associatif, comme chez les étudiants handicapés qui ne sont que 2 %, financé par les fonds du handicap !

Rentree scolaire ecole le groupe scolaire Courrege de ToulouseDernière rentrée de ce gouvernement, dont la ministre Najat VALLAUD-BELKACEM à rappeler lors d’une conférence de presse le 29 août dernier, l’ensemble de reforme qui seront en vigueur pour 2016-2017. Une présentation dans lequel elle revint sur l'accueil des élèves en situation de handicap. Une rentrée qui accueillera près de 12,4 millions d’élèves dont environ 280 000 en situation de handicap pour un nombre d'Accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) qui sera lui en progression, mais encore largement insuffisant pour répondre a une véritable politique d’inclusion et toujours contrainte à une certaine précarité...

La clef de l acces a l information avec en dessous le logo projet e falcVous êtes un professionnel de l’édition, de la formation, de la communication ? Vous travaillez dans les secteurs du tourisme, de la culture du social, du handicap ? Aujourd’hui, trop de personnes ont des difficultés à lire et à comprendre l’information nécessaire à leur vie au quotidien...Pour répondre a ces questions la société Com’access expert en accessibilité à l’information en numérique et Facile à Lire et à Comprendre, vous offres la possibilité de répondre a ces questions et trouver des réponses a travers des sessions de formations.

un enfant aupres d une avs dans une classe dans la banlieux parisienneHier, un enfant de 10 ans a été sommé, par l'équipe éducative, de rassembler ses affaires et de quitter, sur-le-champ, définitivement son établissement scolaire, son « handicap » ne permettant pas son maintien en milieu scolaire classique et sans qu’aucune alternative de prise en charge ne lui soit proposée. Une situation que dénonce une femme Armonie sur son blog. Un enfant qui aurait déclaré à l’équipe éducative « vous m’abandonnez » s’est rendu, en pleurs, dans sa classe. Elle alors prit ses affaires et écrire au tableau « Au revoir les copains » puis à quitter définitivement l’établissement.