Contenu principal

Message d'alerte

Antoine lors d une mission decouverte dans les metiers de la restauration en 2011Depuis le 15 septembre, le Groupe Flo accueille huit élèves en situation de handicap de 20 à 35 ans, qui travailleront au rythme de trois jours par semaines, pour une durée d'un an au sein d'un restaurant Hipppopotamus en Ile-de-France. Ils acquerront les notions et techniques indispensables qui leur permettront d'obtenir un contrat de qualification professionnelle d'agent polyvalent de restauration (Cqp- Apr).

Une formation qualifiante et un diplôme, voilà ce qui pourrait donner envie à certaines personnes handicapées de postuler dans cette nouvelle formation professionnelle. En effet, le Groupe Flo et l'École de Paris, des Métiers de la Table, du Tourisme et de l'Hôtellerie se sont associés avec l'Union pour l'insertion et la réinsertion professionnelle des personnes handicapées afin de créer et d'accueillir une promotion de huit alternants en situation de handicap physique, moteur, mental, psychique ou cognitif. La moitié de ces apprentis étant issue du secteur protégé, cette formation favorise ainsi leur passage vers le milieu ordinaire, une première étape pour un accès à un emploi durable.

Pendant un an, ils passeront en effet trois jours dans les cuisines d'un restaurant Hippopotamus de la région parisienne. Ils seront encadrés par leurs tuteurs préalablement formés. Si le handicap est souvent un frein dans la poursuite des études ou dans la recherche d'un emploi, le Groupe Flo et ses partenaires donnent à ses jeunes l'opportunité de se remettre à niveau, d'acquérir des compétences professionnelles et de valider Cqp d'agent polyvalent de restauration. Ce contrat de professionnalisation leur permettra d'accéder par la suite à une formation en CAP.

Une initaitive encouragée par la Direction du Travail des Hauts-de-Seine

« Nous sommes souhaitons amener ces étudiants, qui sont très motivés, à poursuivre leurs études tournées vers les métiers de la restauration, un secteur qui offre de nombreuses opportunités d'emploi. Afin d'accompagner au mieux tous les acteurs de cette aventure, le Groupe Flo prévoit également de former ses tuteurs et les enseignants de l'Empth à l'occasion d'une journée de sensibilisation au handicap. Tout au long de l'année, l'Unirh assurera le suivi individuel des apprentis qu'il s'agisse de la sphère professionnelle, médicale ou personnelle », explique la Chargée diversité, handicap & communication dans un, Laureen CARLIER, dans un communiqué.

Encouragée par la Direction du Travail des Hauts-de-Seine, cette initiative a pour objectif d'améliorer la professionnalisation des personnes en situation de handicap dans le secteur de la restauration. Cette première promotion devrait être étendue à d'autres entreprises du milieu pour les prochaines rentrées.

Le Groupe Flo organise une journée découverte de deux métiers de la table à l'occasion de la SEPH 2015

De son côté, le Groupe Flo emploie plus de 90 collaborateurs handicapés au sein de ses enseignes et met en place des actions concrètes pour faciliter encourager les candidats en situation de handicap à venir travailler dans leur groupe.

Rappelons qu'à l'occasion de la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées, qui a eu lieu en novembre 2014, le Groupe Flo avait dévoilé sa première chaîne Youtube afin de mettre en ligne des reportages sur le handicap. Pour l'édition 2015, le Groupe souhaite organiser une journée découverte de deux métiers de la table. De ce fait, les managers pourront ainsi à cette occasion recruter de nouveaux participants pour leur formation professionnelle. Ce serait bien désormais que les autres acteurs du secteur de la restauration prennent exemple sur le Groupe Flo...

La Rédaction

Discours de cloture des 3emes rencontres professionnelles de l orientationPlacé sous le haut patronage de la ministre de l’Éducation nationale, Najat VALLAUD-BELKACEM, les 3èmes rencontres professionnelles de l’orientation des jeunes handicapés ont eu lieu ce lundi au CIDJ de Paris. À cette occasion, l’alternance est apparue comme un réel facteur d’insertion professionnelle pour les personnes handicapées. Reste maintenant à savoir si les CFA et les entreprises joueront le jeu à fond. Une 3e éditions que sera venu cloturé la Ministre Ségolène NEUVILLE avec pour principal discours quelques arguments en matière de chomage....

Alors que le chômage des personnes handicapées dépassent les 23% et que 80% des jeunes arrêtent leurs études après l’obtention de leur bccalauréat, que peut-on faire pour trouver une solution à cette problématique ? Les troisièmes rencontres professionnelles de l’orientation des jeunes handicapés ont peut-être trouvé un début de réponse à ce problème : elle s'appelle l’alternance. Mais est-elle être le nouvel eldorado pour les personnes en situation de handicap.

« L’alternance répond à une double problématique. Elle permet d’accéder à une qualification en ayant à la fin du contrat, un diplôme. L’autre aspect de ce contrat, c'est la rémunération qui est un avantage pour des publics un peu plus âgés que les jeunes. Enfin, elle permet aussi aux jeunes en formation d’avoir une expérience professionnelle. C’est toujours un plus lorsqu’on cherche du travail », nous a confié la chargée d’études et développement à l’Agefiph, Laëtitia LELEUX.

Aucune obligation pour les CFA d’intégrer des personnes handicapées au sein de leurs centres de formation

Et les chiffres de l’Agefiph plaident en faveur de l’alternance. En 2014, 5709 contrats en alternance ont été signés ce qui représente une augmentation de 46% par rapport à 2012. En 2015, notre objectif est d’atteindre 6700 contrats afin de dépasser plus de 70% toujours par rapport à 2012. Concernant le retour à l’emploi, après trois mois, on est à 53% pour les contrats pros et 60% pour les alternances. Des résultats qui donnent beaucoup d’espoirs pour les jeunes handicapés.

Néanmoins l’alternance ne réussit pas à tout le monde. Il faut pouvoir être opérationnel. Il faut donc accompagner de la meilleure des manières la personnes en situation de handicap au sein de l’entreprise. Avec des postes aménagés, le jeune peut ainsi se sentir comme un employé comme les autres.

Mais aujourd’hui, il n’y a aucune obligation pour les CFA d’intégrer des personnes handicapées au sein de leurs centres de formation même s’ils y viennent de plus en plus. Et les entreprises s’y mettent également. Maintenant reste aux autres d’y venir afin que l’alternance soit la réponse adéquate au chômage et à la formation des jeunes en situation de handicap. 

Romain BEAUVAIS

 

 

Palais Elysees reception embrassade_ presidentielleEn voilà un qui va faire des envieux a double titre. Après avoir remporté en novembre dernier le prix du concours Assiette Gourm'Hand, Pierre-Henri, a effectué un stage dans les cuisines du Palais de l'Élysée, qu'il a commencé depuis le 2 février dernier. Un jeune stagiaire qui aura eu même le privilège d'être reçu par le chef de l'État François HOLLANDE, en compagnie de ces parents et de la secretaire d'Etat en charge des personnes handicapées, Ségoléne NEUVILLE, ce mercredi 4 mars 2015.

Un stage que n'est pas prêt d'oublier ce jeune homme originaire de Bretagne, Il avait alors remporté le concours Assiette Gourm'hand, « Il est attentif, toujours demandeur », explique son formateur Stéphane Le GOFF, qui Palais Elysees reception Remise du prixl'accompagnait lors de l'épreuve. Ils ont gagné la compétition en préparant un «rolladenn de poulet et sa sauce paimpolaise, dolmen de Bretagne au Bord'eau, taboulé de Breizh et oeuf miroir.

Un sentiment de réciprocité confirmé par le Chef du Palais de l'Élysée lors de son discours. Tout comme par Guillaume Gomez, qui souligne en souriant qu' « Il a son caractère, il ne ment pas, il ne raconte pas d'histoires. Quand il a quelque chose à dire, il le dit, quand il veut faire un câlin le matin, il le fait »

Le Chef de l'État lors de cette cérémonie de remise de prix aura lui-même à une marque d'affection. Un jeune garçon qui aura la veille participé à la préparation du repas du président de la République François Hollande: un navarin de pintade. Cela fait près de six ans que Pierre-Henri se forme à la cuisine au sein des ateliers Pifaudais à Dinan. « C'est pour rendre hommage à mon grand-père, qui était cuisinier dans la marine marchande », à confié, Pierre Henri a la fin de la cérémonie.

Palais Elysees reception Parent de Pierre-Henri« C'est extraordinaire, c'est le sens de notre travail » se félicite également, Jérôme LEYRIT, le directeur adjoint de l'ESAT des pays de Dinan et Lamballe. Outre sa passion pour les fourneaux, le jeune homme de 23 ans a aussi le pied marin, raconte l'association Barrez la différence.

Depuis 2003, à l'initiative de l'ESAT Quanta, de la Chambre d'Agriculture de région du Nord-Pas-de-Calais et du lycée Sainte-Marie de Bailleul, ce concours met à l'honneur des produits régionaux. Le jury est constitué de cuisiniers prestigieux tels que le chef de la Tour d'Argent, du Chabichou, ou encore celui du Ritz et de meilleurs ouvriers de France. C'est la troisième fois qu'un jeune des Ateliers Pifaudais est distingué.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Formation militaires_invalidesGravement blessés sur le théâtre des opérations en Afghanistan, l’Ordre de Malte a décidé de lancer ce lundi sa première formation en secourisme pour six miliaires handicapées. L’objectif de cette formation est de montrer que les personnes en situation de handicap ont les aptitudes requises pour secourir intégrer les Unités départementales d’intervention de l’Ordre de Malte.

Un projet, lancé en partenariat avec l'Institution Nationale des Invalides et Terre Fraternité (association d'aide aux blessés de guerre), et qui a pour vocation de faciliter leur réadaptation à la vie civile.

Revenus au pays avec de graves blessures, six militaires handicapés, tous volontaires, ont été choisis par l’Ordre de Malte pour faire partie à partir de ce lundi de la première formation en secourisme parmi un vivier de 400 personnes avec des handicaps divers.

Parmi elles, deux sont paraplégiques, une est polyhandicapé tête et corps, une autre est une personne blastée (traumatisme par effet de souffle lors d'une explosion), et souffrante de perforation tympanique et les deux dernières souffrent de syndromes post-traumatiques.

Les candidats suivront deux formations. La première portera sur les compétences que toute personne doit acquérir pour être formatrice en matière de sécurité civile. Celle-ci Signature convention formation militaire au secourismedurera 24 heures.

La seconde aura pour but de mettre en pratique les différentes connaissances apprises lors de la première formation. Au terme de la formation, un diplôme de formateur en premiers secours civiques sera délivré par l’Ordre de Malte France.

Enfin diplômées, les six personnes pourront ainsi intégrer les Unités départementales d’intervention de l’Ordre de Malte. Avec ce diplôme, ces blessés victimes du devoir pourront devenir des agents actifs des politiques publiques mises en œuvre par l’État pour améliorer le niveau den secourisme des citoyens et le degré de « résilience » de la société. Une expérience qui si elle est concluante, pourrait être reconduite. 

Romain BEAUVAIS

 

 

 

 

 

 

 

 

Page acceuil site sourds tic Aujourd’hui il n’existe pas de formations gratuites pour les personnes sourdes et malentendantes notamment en informatique et nouvelles technologies. Pour combler cette lacune, l’Association X2000 en partenariat avec l’APF et l’UDAPEI lance la première plateforme française d’E-learning gratuite pour les personnes atteintes d’une déficience auditive. Cette dernière permettra plus largement aux personnes les plus éloignées ou ne pouvant se déplacer un accès à cette formation à distance.

Avec cinq millions de personnes qui souffrent d’une déficience auditive, la surdité constitue un véritable enjeu de société. « Personnellement, je trouve que ce qu'il faudrait changer pour les sourds, ce n'est pas tant internet, mais l'accès qu'ils peuvent avoir à cette merveilleuse fenêtre, ce pont entre eux et le monde entendant. Pourquoi, par exemple, ne pas faire un accès gratuit pour les sourds, de manière à favoriser leur intégration ? Ou encore, prévoir des cours spéciaux d'informatique pour apprendre à se servir d'un ordi, avec un formateur utilisant la Langue des Signes ? », raconte un témoin parmi tant d’autres dans un communiqué.

Il est encore impensable qu’en 2015 aucune formation gratuite ne soit disponible pour les personnes sourdes et malentendantes. Mais alors qu’elle réponse peut-on apporter à ce public qui n’aspire qu’à davantage d’autonomie ? L’Association X2000 a peut-être trouvé la solution. Cette dernière, en partenariat avec l’Association des Paralysés de France (APF) et l’Union Départementale des Associations de Parents et Amis de Personnes Handicapées (UDAPEI), lance la première plateforme française d’E-learning gratuite pour les personnes sourdes et malentendantes.

Des formations envers un public spécifique...

Des expereinces réalisé en partenariat comme celui de l'Ateliers avec des handicapés mentaux avec l'UDAPEI et les ESAT de la région lilloise depuis 2004 Depuis 10 ans, X2000 propose d'initier les travailleurs handicapés mentaux à l'informatique et au multimédia. Concernant le public non lecteur, X2000 a su adapter ses formations en proposant l'utilisation d'un appareil photo numérique, la création de dessin avec le logiciel paint, l'insertion de photos dans des logiciels comme photofiltre (logiciel libre). Cette approche de sensibilisation appréciée de tous (stagiaires et encadrants) s'est développée auprès d'un public très large.

Ceui avec des femmes demandeurs d'emploi et personnes handicapées à domicile. Microprojet associatif : Plateforme d'insertion professionnelle par l'usage des TIC à domicile depuis 2005 Une formation informatique de 56 heures est proposée à destination des femmes, des demandeurs d'emploi et des personnes handicapés avec le prêt d'un ordinateur durant un an à l'issue de la formation. L'objectif est de permettre à la personne de continuer son apprentissage par l'auto formation lui permettant d'améliorer ses chances d'insertion professionnelle.

Ou encore avec des jeunes en décrochage scolaire. X2000 intervient également dans le projet Btech au cyber-espace Euratechnologies. Ce programme, mis en place en mai 2014, est dédié aux jeunes de 18/30 ans en décrochage scolaire ou demandeurs d'emploi et les initie gratuitement à la programmation, à la création de sites web ou encore au développement d'une application mobile sur 6 séances de 3 heures. L'objectif est de remettre ces jeunes en formation sur la filière numérique.

Enfin celui concernant les enfants et adolescents. La veille technologique et l'expérimentation de nouveaux usages L'association X2000 intervient dans le cadre des NAP (Nouveaux Aménagements Périscolaires) : initiation à la robotique avec le robot Thymio et à la programmation avec Scratch.Plateforme e-learning webSourdstic

 Cet outil enseignera les bases de l’informatique en Langue des Signes

Grâce à l’Association X2000, qui a été créée en 1986 avec l'aide de la Ville de Lille (dans le cadre du plan Fabius « l’informatique pour tous »), chacun pourra utiliser l’ordinateur comme un outil de travail, d'apprentissage et de jeu et permettra ainsi à ce public de ne plus être exclus du monde du travail. Mais cette dernière veut également combattre l’illettrisme. Aujourd’hui ce fléau touche 50 à 80% de cette population et seulement 4% des jeunes atteints d’une déficience auditive accèdent aux études supérieures.  

Soutenu par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), la Fondation Free, la Fondation SFR et la ville de Lille, ce projet pourra répondre aux sollicitations répétées des personnes sourdes et malentendantes. Mais grâce aux partenariats engagés avec les Paralysés de France (APF) et l’Union Départementale des Parents et Amis de Personnes Handicapées (UDAPEI), cet outil enseignera les bases de l’informatique et des nouvelles technologies en Langues des Signes (LSF) afin que cette population puisse rentrer sur le matché du travail avec une formation solide. Reste maintenant à savoir si cela convaincra les patrons à les embaucher dans leurs entreprises.

Romain BEAUVAIS  

 



 


cours-initiation-langue-des-signesQuelle plus belle solution de celle de l'inclusion par l'apprentissage de la langue, de surcroît quand il s'agit de la langue des signes. C'est le pari lancé par le CNED qui a pour la rentrée 2012-2013, en proposant dans le cadre d'un cours d'initiation une approche de celle-ci a des enfants entendants ou sourds du cycle 3 (CE2, CM1, CM2). Une formation pour un coût de 199 €

Une langue faut-il le rappeler étant inscrite dans les programmes officiels de l'éducation nationale, ou elle devrait enseignée à tous les élèves scolarisés dans des écoles ou par le biais de l'enseignement à distance. Une réalité que malheureusement peu pratiqué en milieu ordinaire. Une vocation que le CNED opérateur de l'État que d'assurer la diffusion de ce type d'enseignement.

Une mission de service public

Cette initiation est le premier cours plurimédia entièrement à distance. Il a été élaboré en collaboration avec le ministère de l'éducation nationale pour être en conformité avec la loi du 11 février 2005 qui reconnaît la langue des signes comme langue française. Elle réaffirme le droit des parents à choisir le mode de communication de leur enfant. Un cours qui il s'adresse en priorité au élèves quelque soit sa situation auditive mais qui peut également s'avérer utile pour des adultes à communiquer avec des enfants par le biais de la langue des signes comme des grands parents ou des membres de la famille n'ayant que peu de relation avec l'enfant.

Une formation visuelle en ligne

Entrer dans une langue visuelle par l'image paraît une évidence. Cette initiation à la langue des signes se fait essentiellement en ligne, grâce à 120 activités interactives comprenant près de 1600 vidéos.

Le cours se compose de dix unités de travail, correspondant chacune à un thème particulier de la vie quotidienne des enfants (les personnes, les vêtements, la maison, l'école, etc.). Outre les activités interactives et le manuel, le cours comprend un guide pour l'adulte qui accompagne l'enfant et quatre évaluations pour lesquelles l'enfant doit filmer ses réponses signées et les envoyer à la correction sur clé USB ou DVD. Parents et professionnelle peuvent s'adresser au CNED par téléphone au 05 49 49 34 88 ou par E.mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou encore sur le site de l'établissement d'enseignement a distance.

La Rédaction

une des neuf école dont dispose-l'Office National des Anciens Combattant ici un atelier de dessin mécanique©ONACL'Union des syndicats de l'immobilier (Unis) à signer une convention de partenariat avec l'Office national des anciens combattants (Onac) le 23 mai dernier. Celle-ci permettant a l'ONAC, par l'intermédiaire de ses neuf écoles de reconversion professionnelle (ERP), d'assurer une formation pour une insertion de personnes reconnues travailleurs handicapés. Une convention Unis-Onac signée à l'Hôtel des Invalides par Etienne GINOT, président de l'Unis et Rémy ENFRUN, directeur général de l'Onac.

Une convention qui aura pour objectif de favoriser l'insertion professionnelle de stagiaires de l'Onac auprès des adhérents de l'Unis, mais aussi le maintien dans leur emploi des salariés en situation de handicap et le développement de formations spécialisées dans les métiers de l'immobilier.

L'Unis poursuit ainsi son programme d'actions de sensibilisation : en 2010 avec un diagnostic de l'emploi auprès de ses entreprises adhérentes, réalisé par le Cegos en partenariat avec l'Association nationale de gestion du fonds d'insertion professionnelle des handicapés (Agefiph) et en 2011 avec un partenariat conclu avec les Agefos-PME et la réalisation d'un film diffusé lors de son 3e congrès.

L'Unis a mis en place un espace « Mission handicap » sur son site Intranet pour donner à ses adhérents une boîte à outils et répondre ainsi aux questions que se posent les professionnels de l'immobilier pour faciliter l'intégration des salariés handicapés dans leurs activités.

« L'accès des personnes handicapées à l'emploi et à la formation est un enjeu essentiel. Dans un contexte de mondialisation et de compétitivité économique, les entreprises ont de plus en plus besoin de compétences. Recruter et former une personne handicapée, c'est avant tout doter l'entreprise de compétences nécessaires. Nous espérons que cette convention favorisera les recrutements de personnes handicapées chez nos adhérents » souligne Étienne GINOT, président de l'Unis.

Stéphane LAGOUTIERE