Contenu principal

Message d'alerte

la fagerh formation professionnelleOui, mais jusqu'à quand ? Telle est la question que posent la FAGERH* et la FEHAP* qui viennent d’être reçues par le cabinet du ministre, Xavier Bertrand, afin d’interroger les modalités de financement de la rémunération des stagiaires pour la fin de l’année 2011 et l’année 2012.

Une situation qui va contre les promesses de Nicolas Sarkozy lors de la Conférence nationale du Handicap en juin dernier. Ce dernier avait notamment dans son discours confirmé les engagements de l’État en faveur de l’emploi et de la formation des personnes handicapées et plus largement en faveur de leur insertion sociale et professionnelle.

La FAGERH et la FEHAP qui avait adressé au mois de une lettre au Ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé, concernant la situation préoccupante dans plusieurs régions des centres de rééducation professionnelle, suite à la diminution de 7% des crédits prévus au titre de 2011 pour la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle.

Des établissements et services de réadaptation, de préorientation et de rééducation professionnelle accueillent chaque année 11000 travailleurs handicapés en reconversion professionnelle suite à un accident ou à une maladie pour se former à un métier compatible avec leur état de santé.

La Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle -DGEFP- ayant elle-même souligné l’efficacité des formations dispensées au regard des taux d’insertion dans l’emploi dans son bilan national pour 2009. Pourtant des stagiaires sont où risquent d’être privées de la rémunération à laquelle ils ont droit, dès le mois d’octobre faute d’agrément de rémunération accordé par l’administration du travail (DIRECCTE), en application des directives budgétaires fixées par l’État.

Dans un communiqué à la suite de ce rendez-vous la FEHAP* et la FAGERH, rappel que la politique de diminution des enveloppes budgétaires ne doit pas mettre en péril le fonctionnement d’un dispositif qui conjugue prise en charge du handicap et retour vers le milieu ordinaire de travail, qui a deux priorités gouvernementales. Affirmant que cette situation d’attente suscite une véritable incompréhension. Pour l’année 2011, le besoin de financement est estimé à un million et demi d’euros par les deux fédérations. Des garanties devront être par ailleurs être apportées dans le cadre du Projet de Loi de finances 2012.

Stéphane Lagoutiére

* FAGERH : Fédération des Associations Gestionnaires et des Etablissements de Réadaptation pour personnes en situations de Handicap France
* FEHAP   : Fédération des Etablissements Hospitaliers d'Aide a la Personnes

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir