Contenu principal

Message d'alerte

Campagne KONE pour la formation des salaries en situation de handicapKone, leader mondial de l'industrie des ascenseurs, des escaliers mécaniques et des portes automatiques, annonce attaché une importance toute particulère à l'accompagnement, à l'intégration et à l'emploi des personnes en situation de handicap. Leur objectif est d'accélérer l'emploi des handicapés.

En France, 452 700 personnes handicapées sont sans emploi, cela correspond au double de la moyenne française. Kone souhaite y remédier en favorisant l'insertion et le maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap. Avec un taux d'emploi de 3,68%, leur objectif est de se rapprocher des 6% afin de devenir un employeur référent.

« Chez Kone France, nous sommes convaincus que chacun a un talent à apporter. L'humain est le cœur de l'entreprise. Nous souhaitons que chacun puisse trouver sa place pour s'épanouir dans une fonction pour pour laquelle il pourra développer ses compétences. Nos collaborateurs sont notre maillon fort », précise le directeur des ressources humaines de Kone France, Laurent GROSSE, dans un communiqué.

Signature d'une convention de partenariat handicap pour favoriser la l'insertion des personnes handicapées

Pour accélérer l'emploi des personnes handicapées, il faut qu'elles soient bien formées. Aujourd'hui seulement 20% d'entre elles poursuivent leurs études dans le supérieur. Pour accroître ce pourcentage, des bourses d'études à l'attention des personnes handicapées ont été notamment développées avec l'école d'ingénieur ESTP et l'école de commerce Kedge Business School. Grâce à ces partenariats, Kone a recruté et suit actuellement huit alternants en situation de handicap.

Pour répondre davantage à ce problème de formation, Kone a signé une convention de partenariat handicap avec le département des Alpes Maritimes. Cette convention est portée par l'Académie de Nice, l'Université de Nice, l'Onisep et La Directe des Alpes Maritimes. Kone qui s'engage à identifier les offres d'emploi disponibles pour les jeunes handicapés, proposer des rencontres au sein des établissements scolaires avec des professionnels de l'entreprise, participer au financement des projets et favoriser l'utilisation des sites de l'académie pour déposer des offres d'emploi et/ou de stage. Peut-être qu'avec autant de bonnes volontés, on arrivera enfin à ce que les entreprises embauchent davantage de personnes en situation de handicap, malheuresement les bonnes volontées ne sont pas toujours suffisante.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir