Contenu principal

Message d'alerte

Remise de fauteuil à l'universite de ToursLe 3 avril dernier Loïc VAILLANT, Président de l'université de Tours, en présence de Laurence HERVIOU et de directrice de la petite enfance et de la santé au Conseil Général et Haicha LABONNOTE et du dirigeant de l'entreprise Tween, fournisseur des fauteuils. La mission handicap de l'université de Tours, grâce au soutien financier du Conseil Général d'Indre-et-Loire, a remis au service universitaire des activités physiques et sportives (SUAPS) six nouveaux fauteuils roulants spécialisés pour les activités handisport (rugby fauteuil, baskets fauteuil, frisbee fauteuil...).

Une opération, dont le coût s'élève à 7500 €, a été possible également avec la collaboration d'une jeune entreprise locale, la société « Tween » dirigée par d'anciens étudiants. L'objectif étant au final de favoriser le développement des activités handisport et permettre l'accessibilité aux sports au plus grand nombre. La mission handicap et le service des sports de l'université de Tours proposent un programme « handisport » à destination des étudiants avec la pratique de différentes disciplines, des travaux en groupe et en atelier...

Ces cours de pratique handisport sont ouverts à tous, étudiants en situation de handicap ou non. C'est l'occasion d'une pratique entre camarades de promotion qui, sans matériel adapté, ne pourraient pas partager ces moments d'apprentissage, de plaisir et d'échange autour d'une activité sportive. De nombreuses pratiques sont possibles, avec ou sans fauteuil handisport tel que basket fauteuil, frisbee fauteuil, rugby fauteuil, volley assis, handidanse... torball, cessi-pétanque (sport pour malvoyants), tir à la sarbacane, Boccia, fléchette pendulaire, ou bien encore l'UEO « Multisports Handi-Valides ».

Un président d'université, Loïc VAILLANT, à lui insister dans son discours sur l'attachement aux valeurs citoyennes de l'université et humaniste et si effectivement l'université est un lieu pour les lycéens « d'obtenir un diplôme de l'enseignement supérieur », les études sont aussi, souligne-t-il représente un « temps et un moment privilégié d'épanouissement personnel et de construction de soi ». Précisant que les raisons de cela et de permettre à veiller « à ce que les étudiants en situation de handicap puissent aussi avoir une « vie d'étudiant ».

C'est-à-dire qu'ils peuvent accéder, comme les autres, aux services offerts dans le domaine de la culture, par les bibliothèques...qu'ils puissent participer aux différentes manifestations organisées par les services, contribuer à la vie citoyenne et bien sûr participer aux activités sportives ». Et de conclure que l'objectif était de « renforcer nos actions dans ces domaines et faire en sorte que le handicap devienne l'affaire de tous, c'est-à-dire de l'ensemble des services de l'université et de la communauté universitaire ».

Bilan positif puisqu'en 2012, la Mission Handicap a accompagné 202 étudiants en situation de handicap, en collaboration avec les référents handicap administratif et enseignants, dans chaque UFR et composante. Une université qui s'adapte à tous ses publics, et met l'étudiant au cœur de son projet de développement quelles que soient les différences.

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir