Contenu principal

Message d'alerte

Affiche Campagne Handi DÀ l’occasion de la journée Handi’D qui aura lieu ce jeudi, l’université Paris-Diiderot se mobilise pour le handicap car elle en a fait un axe majeur de sa politique de responsabilité sociale. Le thème de cette journée sera le : « handicap et le sport ». Durant cette manifestation, les étudiant(e)s pourront s’initier aux différents sports tels que le rugby-fauteuil, le basket-fauteuil, le badminton en fauteuil, le tennis de table en fauteuil ou encore le torball pour les aveugles.

Si on met les moyens en place, les étudiants handicapées peuvent eux-aussi y arriver. Faut-il encore le vouloir alors que les facultés sont bien e retard sur les questions du handicap. Avec 2% d’universitaires handicapés dans les fac, leurs chances de réussite, para rapport aux autres, restent minces. Pourtant à Paris-Diderot, le handicap a sa place. C’est pour cette raison que l’université parisienne organise ce jeudi la journée Handi’D. À travers cette manifestation, elle espère sensibiliser le plus grand nombre d’étudiants face au handicap quel qu’il soit moteur, sensoriel, physique ou mental.

Sous le thème du handicap et du sport, des initiations à la Langue des signes (LSF), des ateliers autour des troubles Dys, des ateliers autour de l’autisme, de la surdité seront organisés à l’occasion de cette manifestation. Par ailleurs, des jeux de société adaptés ainsi qu’un jeu de loi et parcours à la canne pourront également vous distraire. Enfin, les valides pourront s’initier au rugby-fauteuil, au basket-fauteuil, tennis de table fauteuil, la boxe et le volley handisport ou encore au ninjutsu à l’aveugle.

Avec près de 30 000 étudiants, Paris-Diderot s’ouvre à tous les publics très divers. Elle a fait du handicap un axe majeur de sa politique de responsabilité sociale et s’attache à soutenir les étudiants handicapés dans leur parcours scolaire à la faculté. Preuve en est puisqu’il y a 228 universirtaires en situation de handicap inscrit(e)s à Paris-Diderot. L’université parisienne travaille en synergie pour faciliter l’accès au quotidien, à la culture, à la vie associative et au sport pour les étudiants handicapés. Rappelons que 48% d’entre-eux ont réussi leur année. Cela prouve bien qu’avec un peu de volonté, les universitaires en situation de handicap peuvent se former comme les autres afin de pouvoir entrer sur le marché du travail avec toutes les chances de leurs côtés. 

La Rédaction  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir