Contenu principal

Message d'alerte

Avec le SIESH c'est la possibilité de disposer gratuitement de valises cabines médicales supplémentairesDepuis le mois de juillet 2017, la Conférence des grandes écoles (CGE) porte auprès des pouvoirs publics et des instances internationales le projet de création d’un Statut international d’étudiant en situation de handicap (SIESH). À quelques semaines de la Conférence de Bologne et du Salon handicap à Paris où il sera présenté le 24 et 25 mai prochain, la CGE lance une campagne pour la création de ce statut qui permettrait de limiter les discriminations dont peuvent faire l’objet les étudiants (e)s en situation de handicap dans le cadre de cursus internationaux.

L’humour et le dessin au service du SIESH…
La conférence des grandes écoles qui à missionné le dessinateur JAK, auteur de la bande à Ed, une BD humoristique qui met en scène des personnages en situation de handicap, pour lui demandé mettre en lumière les difficultés que peuvent rencontrer les étudiants en situation de handicap dans le cadre de leur mobilité internationale autre travers de plusieurs vignettes afin de démontrer l’utilité d’un tel statut.

Le dessinateur qui a repris pour cela les personnages de sa BD à succès, il souligne les obstacles liés au handicap rencontrés par les étudiants au cours de leur voyage ou dans le pays étranger d’accueil.

La création d’un statut sur les réseaux sociaux…
Un choix logique alors que c’est notamment l’un des moyens de communication auquel non seulement sont sensibles les jeunes, mais aussi nos dirigeants politiques comme le prouve leurs présencesAvec le SIESH cela permettra de réduire le frein à l'accompagnement à la vie sociale culturelle et personnelle sur twitter ou faccbook. Des vignettes qui seront diffusées à la fois sur ces réseaux sociaux, mais qui seront aussi seront mises à disposition des référents handicap des grandes écoles dans le cadre de leur campagne de sensibilisation. La CGE entend ainsi interpeller les pouvoirs publics sur la nécessité du SIESH pour les étudiants concernés notamment sur quatre points.

À la fois par la nécessite de de disposer gratuitement de valises cabines médicales supplémentaires dûment identifiées pour le transport de médicaments ou de matériels adaptés. La nomination de référents handicap dans chaque ambassade ou consulat afin de soutenir et d’informer ces étudiants (aide à domicile, sport, culturelle ou d’accessibilité). La création de bourses spécifiques et d’un tiers payant international pour réduire les surcoûts financiers liés à une invalidité. Enfin la possibilité pour ces étudiants en situation de handicap de bénéficier de services de transport adaptés à moindre coût pour faciliter les déplacements des étudiants dans le pays d’accueil.

Un projet et statut soutenu par la CGE…
La Conférence des grandes écoles (CGE) regroupe à ce jour 223 établissements d’enseignement supérieur et de recherche français et étrangers représentant tout le spectre des formations supérieures en grandes écoles de niveau Master et au-delà. Un projet de statut qui sera remis par Anne-Lucie WACK, Présidente de la CGE, à Frédérique VIDAL, ministre de l’ESRI pour être présenté aux ministres et délégations représentants les 48 États signataires de la « Déclaration de Bologne » sous la forme d’une contribution écrite.

Un projet de statut qui sera aussi au cœur des discussions lors d’une conférence lors du Salon Handicap, emploi et achats responsables le 28 mai au Palais des Congrès de Paris. Deux temps forts « qui permettront d’attirer l’attention des pouvoirs publics et des principaux acteurs du handicap sur l’importance des enjeux liés à l’adoption de ce statut » espèrent Anne-Lucie WACK.

La Rédaction

Sources : CGE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir