Contenu principal

Message d'alerte

Vincent PEILLON lors de sa visite dans le lycée professionnel au coté d'élèves et d'un professeurLe ministre de l'Éducation nationale, Vincent PEILLON, et la ministre déléguée en charge a la réussite scolaire, George PAU-LANGEVIN, ont rendu visite ce vendredi matin à Éragny dans le Val d'Oise, au lycée des Métiers Auguste Escoffier. Un des trop rares établissements français offrant à des élèves en situation de handicap des formations adaptées. Une visite qui a lieu quelques jours après les protestations de plusieurs associations concernant la reforme actuellement menée par Vincent PEILLON.

Entre volonté politique et réalité l'expérience a montré aux familles et association jusqu'à maintenant que celle-ci n'avait pas réellement apportée de réellement changement au sein de l'Éducation nationale depuis le vote de la loi du 11 février 2005.

Le souhait politique d'une école inclusive !

Les ministres qui lors de cette visite de cet établissement offrent à des élèves en situation de handicap des formations adaptées leur ouvrant la voie à une insertion professionnelle de qualité ont rappelé leurs souhaits d'une « politique inclusive ». Afin comme le souligne le communiqué, de permettre aux enfants en situation de handicap d'accéder à une scolarisation ordinaire, la même que celle de tous les autres enfants de France comme en témoigne le projet de loi de refondation de l'école de la République qui pour la première fois inscrit dans la loi la dimension inclusive de l'école. Reste que ce gouvernement semble oublier que plus de 30 000 enfants sont toujours exclus du système scolaire. Et que comme le souligne tant l'Unapei ou la FAF, le statut et la reconnaissance du métier d'AVS reste une question toujours sans véritable réponse.

Une amélioration concrète de la prise en charge ?

À cette question le ministre Vincent PEILLON, à lui souligner au cours de cette visite que l'accompagnement individuellement des élèves en situation de handicap fait partie des clés de voûte de l'école inclusive et notamment concernant le point relatif aux auxiliaires de vie scolaire. Un point pour lequel le ministre a rappelé l'embauche de 1500 recrutements pour la rentrée 2012 et 350 supplémentaires pour 2013.

Dans le cadre de la création des écoles supérieures du professorat et de l'éducation à la rentrée 2013, une place importante sera accordée à la formation pour la prise en compte des besoins spécifiques des élèves en situation de handicap pour tous les enseignants. Enfin, le 3e plan autisme présenté par Marie-Arlette CARLOTTI, ministre déléguée aux personnes handicapées et à la lutte contre l'exclusion, prévoit la création de 30 unités d'enseignement dédiées à l'autisme à la rentrée 2014.

Le Ministre arrivant dans le Lycée des métiers Auguste Escoffier accueilli par le proviseur a gauche L'accès numérique pour accompagner l'accessibilité

La multiplication des ressources pédagogiques numériques constitue un puissant levier pour rendre les formations plus accessibles aux élèves en situation de handicap. Une nouveauté : la mise en place d'une offre d'orientation, accessible aux élèves en situation de handicap sur Smartphone : « Total accès » (Onisep) : "Total accès" est constitué d'un site mobile et d'une application smartphone. Il propose des informations sur les formations ante et post-bac, les métiers, les établissements, ainsi que des témoignages et une recherche dédiée pour les jeunes en situation de handicap. Ce service permet de trouver les structures d'accueil et des organismes d'aide. "Total accès" dispose d'un lecteur d'écran qui restitue les contenus du site de façon orale.

Stéphane LAGOUTIÉRE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir