Contenu principal

Message d'alerte

manifestation-de-professeurs-et-de-parents-d-elevesNon l'État et pour preuve un gouvernement socialiste, ne fait aucune différence y comprit pour plusieurs dizaine d'élèves handicapés en Gironde faute d'AVS ou EVS aux seins de certains établissement catholique. La république est laïque comme chacun le sait et reconnaît l'importance de secteur privée. Seule difficultés les 1500 postes promis par le ministres risque eux de se voir destiné en priorité aux communes « prioritaires ».

Dans une annonce le rectorat de Bordeaux a annoncé malgré de nombreuse réticence le 7 septembre dernier face aux parents par Michèle JOLIAT. Le rectorat ayant annoncé le renouvellement des contrats prouvant une nouvelle fois la précarité ses emplois. "La difficulté d'accompagnement des élèves (...) de l'enseignement privé sous contrat est réglée", indique dans un communiqué le rectorat, sans préciser le nombre de contrats d'emplois de vie scolaire (EVS) ou d'assistants de vie scolaire (AVS) ont étaient reconduits dans le département. Un communiqué qui invite les enfants à reprendre normalement les cours a partir de d'aujourd'hui.

Selon un collectif girondin de parents d'élèves, d'enseignants et de chefs d'établissements, une vingtaine de contrats EVS/AVS, répartis sur une dizaine d'établissements catholiques du département, n'avaient pas été reconduits à la rentrée pour des raisons budgétaires.

Selon les dires de trois chefs d'établissement, ces dernier aurait confirmé avoir reçu l'assurance du rectorat pour la reconduction de plusieurs contrats. Les autres directeurs n'étaient pas joignables dans l'immédiat. "Nous avons obtenu le poste d'EVS que nous demandions (...) Manquent encore trois contrats d'AVS mais qui devraient être bouclés la semaine prochaine", a indiqué Isabelle PORCHERON, directrice du lycée professionnel bordelais Saint-Vincent-de-Paul, se disant "tout de même satisfaite".

La Rédaction

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir