Contenu principal

Message d'alerte

Campagne mondiale pour éducation 2014 comme au CongoÀ compter du 4 mai au 10 mai aura lieu la 14é édition de cette manifestation lancée cette année à la date anniversaire du forum de Dakar qui a adopté les Objectifs de l'EPT en 2000. Placé sous le thème de l'éducation inclusive pour les enfants en situation de handicap. Un sujet qui compte comme véritable sujet en France

En France, si depuis plusieurs années le nombre d'enfant et de jeunes en situation de handicap scolarisés augmente, la qualité de leur accueil, les conditions de scolarisation, d'apprentissage restent encore à améliorer.

Un pays qui aura fait l'objet de plusieurs condamnations par le Conseil d'État ou la Cour de justice européenne.

En France, le taux de chômage des personnes en situation de handicap est le double de celui de l'ensemble de la population active. Une situation du essentiellement par ce manque de formation et d'éducation.

Les associations qui invitent néanmoins les millions d'éducateurs, d'enfants, d'acteurs de l'Éducation dans le monde... vous pouvez vous mobiliser concrètement durant cette Semaine et Education en Afrique et handicap avec en enfant en fauteuil près d'un tableau (illustration)au-delà. Une invitation, mais aussi les raisons de cette mobilisation auquel nous répond Caroline PEARCE, représentantes de l'association Solidarité l'une des représentantes de cette manifestation.

Différents points et actions mises en avant...

Une manifestation qui sera l'occasion de mettre au niveau national comme mondial plusieurs points particuliers comme celui que l'éducation est un droit humain fondamental et essentiel pour la réalisation de tous les autres droits humains.

Mais aussi la question de l'inclusion qui assure aux personnes handicapées l'égalité des chances dans l'accès à l'éducation, à l'enseignement et à la formation, mais elle permet également de lutter contre les exclusions de tous les apprenants : groupes
marginalisés, vulnérables ...ou encore la différence n'est pas un problème, mais une richesse pour l'apprentissage du vivre ensemble.

Situation mondiale : Le saviez-vous ?

Comme le précise B. Lindqvist, rapporteur des Nations Unies « Ce sont tous les enfants et les adolescents du monde qui ont droit à l'éducation et non nos systèmes éducatifs qui ont droit à un certain type d'enfants. C'est le système scolaire d'un pays qu'il faut adapter aux besoins de tous les enfants ».

En effet aujourd'hui 1 enfant sur 20 ayant atteint l'âge de 14 ans souffre d'un handicap. Ils sont ainsi 140 millions d'enfants en situation de handicap ne sont pas scolarisés aujourd'hui (primaire et secondaire), la majorité d'entre eux sont en situation de handicap. 90% des enfants en situation de handicap en Afrique il sont plus de 80 % a n'avoir jamais été scolarisés.

Plusieurs actions programmées :

Programmée du 4 mai au 11 mai cette semaine sera étendu jusqu'au mois de novembre 2014 par plusieurs manifestations ainsi un appel à témoignages lancé auprès des enfants et des jeunes : reportages filmés ou écrits produits par les enfants et les jeunes visant à apporter des idées nouvelles pour faire évoluer la situation des enfants en situation de handicap à l'école, en centres de loisirs.

Les meilleures réalisations seront diffusées lors des 25 ans de la Convention internationale des droits de l'enfant, le 20 novembre prochain que vous pourrez consulter sur le site de l'association.

A noter également des actions de sensibilisation : auprès du Conseil municipal des enfants de la Courneuve le 7 mai et le 13 mai à l'Agence française de Développement lors d'un atelier sur l'éducation inclusive avec Handicap international.

Sans oublier la diffusion d'articles de sensibilisation et d'une infographie pour réveiller les consciences.

La Rédaction

Sixiéme édition du Forum HandIGSHand'IGS, la mission handicap du Groupe IGS organise le mardi 29 avril 2014 de 10h à 13h et de 14h à 17h sur le campus du Groupe IGS, la 6e édition de son forum sur la thématique : « Alternance & Handicap : une alliance performante pour poursuivreses études dans l'enseignement supérieur. »

Pour Charles-Antoine Berthonneau, responsable de la mission handicap « Hand'IGS » du Groupe IGS, « l'objectif de ce forum est de favoriser l'insertion des jeunes avec le soutien des entreprises partenaires.

Aujourd'hui, le marché de l'emploi reste tendu d'autant plus pour les personnes en situation de handicap dont le taux de chômage est deux fois supérieur à la moyenne nationale. Aussi construire un projet de formation cohérent avec un projet d'insertion professionnelle est fondamental pour son avenir professionnel. »

Le forum permet aux candidats d'échanger avec des responsables pédagogiques, de découvrir les métiers visés, et d'être sensibilisés aux rythmes de l'alternance pendant toute une journée. Les entreprises Bouygues Telecom, Caisse des Dépôts, Edenred, Formaposte Ile-de-France, Lagardère Active, Modis, Orange, Phone Régie, Spie Communications, Steria et Thales également présentes, rencontrent directement les candidats en entretiens de pré-recrutement.

Ce forum est créé à l'initiative d'Hand'IGS pour promouvoir l'alternance auprès de personnes en situation de handicap.

Ce dispositif de formation permet de préparer un diplôme ou un titre certifié et d'acquérir une expérience significative en entreprise. L'alternance accélère l'employabilité des personnes en situation de handicap et répond aux besoins de recrutement des entreprises. Des aménagements et un accompagnement spécifiques sont mis en place dans le centre de formation et en entreprise.

A propos du Groupe IGS

Le Groupe IGS regroupe 9 filières de compétence et d'expertise métiers portées par des écoles et des centres de formation spécialisés ou généralistes, des centres d'insertion et d'orientation réunis autour du concept de l'Université Professionnelle Internationale. Acteur majeur de la formation, de l'emploi et du développement des compétences depuis 39 ans, présent dans tous les secteurs de l'éducation.

Le Groupe IGS bénéficie d'une triple implantation en France - Paris, Lyon et Toulouse et à l'international - Londres, Dublin, Shanghai. Il forme chaque année plus de 14 000 apprenants qui rejoignent ainsi un réseau de 50.000 anciens. www.groupe-igs.fr

La Rédaction

Renseignement complémentaire : Campus Groupe IGS, 3 rue Pierre Dupont, 75010 Paris - Métro Château-Landon (ligne 7)

Dominique Baudis défenseur des droits lutte contre toutes les discriminations comme celle liée au enfants a leurs accès en milieu scolaireAprès la recommandation générale adressée au gouvernement en novembre 2012, le défenseur des droits, Dominique BAUDIS, lance un appel à témoignages à destination des enfants en situation de handicap et de leurs familles. Un objectif que le défenseur des droits souhaite double : apprécier la mise en œuvre de ses premières recommandations et mieux évaluer les difficultés auxquelles de trop nombreuses familles demeurent confrontées.

Un an après la recommandation générale par laquelle Dominique BAUDIS avait attiré l'attention des pouvoirs publics sur l'accès des enfants porteurs de handicaps aux activités périscolaires et extrascolaires, à quelles difficultés d'accueil et d'accompagnement sont-ils encore confrontés ? La continuité de leur parcours entre les temps scolaires et périscolaires est-elle assurée ? En cas de rupture de prise en charge, quelles contraintes organisationnelles pèsent sur les enfants et leurs familles ?

Un gouvernement déjà informé

Le défenseur qui avait déjà émis des recommandations en novembre 2012. La première au ministre de l'Éducation nationale, dans le cadre du projet annoncé de réforme de l'école et des rythmes scolaires, de veiller à prendre en compte les besoins spécifiques des élèves handicapés, s'agissant en particulier d'accompagnement sur le temps périscolaire.

La second au ministre de l'Intérieur, à la ministre des Sports, de la Jeunesse de l'Éducation populaire et de la Vie associative, à la ministre des Affaires sociales et de la Santé, et à la ministre déléguée chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion d'adapter les dispositions législatives et réglementaires existantes en précisant les conditions d'accueil et de prise en charge des enfants handicapés dans les structures d'accueil collectif de loisirs.

Un appel a témoigné !

À compter d'aujourd'hui 18 octobre, les familles d'enfants handicapés scolarisés en milieu ordinaire, en école maternelle ou primaire, ou relevant d'un accueil en établissement ou service médico-social sont invitées à témoigner par l'intermédiaire d'un questionnaire accessible sur le site Internet du Défenseur des droits. Les témoignages ainsi recueillis permettront d'alimenter un diagnostic national. Les familles qui souhaiteraient saisir le défenseur pourront également se rendre sur le site Internet afin de lui en faire part.

La Rédaction

Entrée de l'Etablissement Tournesol situé au 22 rue Gabriel LAME dans le 12ème arrondissement a ParisOuvert depuis septembre 2011, Tournesol est un établissement scolaire de trois classes à effectifs réduits permettant l'accueil d'élèves de 11 à 20 ans présentant des troubles des fonctions cognitives ou mentales. Cette structure unique en Ile-de-France, passée sous contrat avec l'Education Nationale depuis la rentrée 2013, ouvre pour la première fois ses portes aux parents, professionnels et médias le 3 octobre 2013 de 17h à 19h.

Un droit : Celui pour tous enfants de bénéficier d'une pédagogie adaptée

Scolariser au collège et faire progresser des enfants de 11 à 20 ans atteints de troubles cognitifs ou mentaux, grâce à une pédagogie adaptée à leur handicap, c'est le défi de l'établissement Tournesol. Situé 22 rue Gabriel Lamé, Paris 12ème, Tournesol est un établissement scolaire à caractère associatif reconnu d'intérêt général et sous contrat avec l'Education nationale.

Tournesol propose à des jeunes de 11 à 20 ans un modèle d'enseignement "expérimental" avec une approche innovante. Sa pédagogie à plein temps est basée sur la diversification des apprentissages fondamentaux le matin, et des ateliers pédagogiques l'après-midi (approche concrète des mathématiques à travers la cuisine, expression orale et corporelle par le théâtre, confiance en soi et confiance en l'autre, développement professionnel, etc.).

Le cursus de chaque élève intègre à la fois un projet pédagogique et un projet professionnel à plus ou moins long terme.

Un établissement privé désormais sous contrat avec l'Education Nationale

Lauréate du Carrefour des projets de la Mairie de Paris en 2010 et bénéficiant du soutien de la fondation d'Entreprise Banque Populaire - Rives de Paris ainsi que de la Région Ile-de-France, Tournesol est un établissement privé sous contrat avec l'Education Nationale depuis septembre 2013. Un statut qui a valeur de reconnaissance pour cette structure pédagogique inédite et qui permet à l'association, reconnue d'intérêt général, de financer un poste d'enseignant.

Par ailleurs, les parents ont la possibilité d'obtenir une aide de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) tandis que des bourses internes sont mises en place grâce au soutien de plusieurs Fondations dont la Fondation d'Entreprise Banque Populaire - Rives de Paris.

Trois classes de dix élèves pour une meilleure prise en charge

Centré sur l'accompagnement et le soutien des apprentissages, Tournesol est une alternative proposant une structure stimulante et protégée. Chaque classe a des objectifs pédagogique adaptés aux différents niveaux : élèves non lecteurs, élèves en difficulté, élèves préparant une insertion professionnelle. Les élèves de Tournesol présentent des difficultés d'apprentissage liées à une inhibition, une déficience intellectuelle ou à des causes d'origine psychologique mais sont capables d'échanges verbaux et acceptent une vie sociale en petit groupe.

Des professionnels mobilisés pour l'épanouissement des élèves

L'association Tournesol regroupe une équipe pluridisciplinaire d'intervenants professionnels bénévoles (pédagogues, pédo-psychiatres, ...) pour l'élaboration du projet et une équipe pédagogique salariée dédiée à l'enseignement. L'objectif commun est l'épanouissement des élèves grâce à une scolarisation réellement adaptée.

Journée portes ouvertes le 3 octobre 2013 de 17 à 19 heures

Grâce au soutien actif de la Mairie de Paris, l'association a pu emménager en septembre au 22 rue Gabriel Lamé, dans le 12ème arrondissment de Paris. Après avoir inauguré ses nouveaux locaux, Tournesol organise une journée porte ouverte le 3 octobre 2013 de 17h à 19h dans le but de faire découvrir aux parents, aux professionnels ainsi qu'aux médias les méthodes et le fonctionnement de cet établissement scolaire pas comme les autres.

 

Plaquette de présentation de l'Etablissement

L'activité d'aide à la mobilité et aux transports de personnes ayant des difficultés de déplacement s'est beaucoup développée ces dernières années dans le secteur des services à la personne.Brigitte Croff Conseil & Associés - BCCA a mis en place une formation spécifique pour exercer cette activité d'accompagnement.Un homme poussant un fauteuil électrique au sein d'un véhicule aménage de transport.

Sept sessions ont déjà eu lieu et permit un taux d'embauche important des stagiaires en formation (de l'ordre de 70%). Dès lors, l'enjeu était d'aller plus loin en faisant connaître et reconnaître ce métier.

Dans ce contexte, BCCA s'est associé au Conseil National de l'Enseignement Agricole Privé - CNEAP. Ils ont travaillé ensemble à la reconnaissance d'un titre de conducteur accompagnateur. Déjà titulaire de deux titres enregistrés au répertoire national des certifications professionnelles - RNCP, le CNEAP a apporté son expertise et permet aujourd'hui d'offrir des perspectives de développement grâce à son réseau d'établissements de formation.

Le CNEAP fédère en effet 214 établissements et sites de formation sur l'ensemble du territoire français. Cette collaboration permet aujourd'hui la création du titre de niveau V « Conducteur Accompagnateur de Personnes à Mobilité Réduite » enregistré au répertoire national des certifications professionnelles par arrêté du 12 août 2013 et publié au Journal Officiel du 27 août 2013.

Ce titre est aujourd'hui accessible par la formation continue et la VAE et représente une véritable opportunité de faire reconnaître le métier pour les professionnels et les futurs professionnels du secteur. Découvrez cette formation plus en détails en cliquant ici

La Rédaction

 

 

Un orthophoniste dans cabinet medicale avec un enfant souffrant de dylexiePar un communiqué de presse publié ce jour, l'Université de Lille 2 assure que « les étudiants inscrits pour l'année 2013-2014 en vue de la préparation des études d'orthophonie, le sont bien pour cinq années en vue de l'obtention finale d'un master ». La Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) se réjouit de ce changement de position.

En effet, depuis le 9 juillet dernier et la décision des instances de l'Université de Lille de ne pas proposer l'application de la réforme, la FNO, aux côtés des autres composantes de la profession et des étudiants, a œuvré sans relâche pour obtenir une rentrée universitaire conforme à la décision gouvernementale.

La FNO restera toutefois attentive à la situation de l'ensemble des centres de formation, et veillera à ce que tous les moyens nécessaires (pédagogiques logistiques et financiers) soient attribués aux Universités pour assurer une formation de qualité sur cinq années.

Rappelons l'importance de cette profession et de sa formation au vu notamment de ses praticiens paramédicaux, thérapeute des troubles de la communication liés à la voix. Dans les grandes lignes, les champs d'activité de l'orthophoniste sont les rééducations des troubles et pathologies : de la voix (ex : aphonie...), de la parole et du langage (ex : troubles d'articulation, bégaiements...), du langage écrit (ex : dyslexie, dysorthographie...). Une profession officiellement reconnue en 1964.

La Rédaction

Conférence de présentation de la réussite éducative au ministère de l'éducation nationale au micro la Ministre Marie-Georges LangevinLa loi de refondation de l'école de la République, adoptée en juillet dernier, affirme le principe d'une "école inclusive" ce qui implique l'adaptation de l'école aux besoins spécifiques de tous les élèves, notamment ceux qui sont en situation de handicap.

Un principe que le gouvernement a annoncé vouloir concrétiser dès cette rentrée 2013 le 23 aout dernier dans le cadre d'une conférence de presse.

Les précédents gouvernements n'ont jamais eu la volonté politique de professionnaliser les personnels qui accompagnent les élèves en situation de handicap. Toutes ces années, ces personnels en CDD ont exercé leur mission durant 6 ans et n'a pu rester dans leur fonction au-delà ce qui représente un vrai gâchis tant pour les intéressés que pour l'institution scolaire.

Aujourd'hui, le gouvernement, par la voix de son Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a décidé de pérenniser dans leur emploi les assistants d'éducation qui interviennent comme auxiliaire de vie scolaire soit 28 000 personnes et de faire reconnaître leur expérience professionnelle pour exercer un métier enfin reconnu. Cette avancée sociale majeure sera mise en oeuvre dès la rentrée 2014.

En attendant que cette grande mesure soit effective ce qui nécessite une disposition législative, les contrats des 2 800 assistants d'éducation-auxiliaire de vie scolaire arrivant au terme des 6 années sont reconduits en contrat à durée déterminée.

Cette mesure était attendue depuis de nombreuses années par les intéressés eux-mêmes et par les associations de parents d'enfants en situation de handicap. De plus, dès la rentrée 2013, 8 000 personnes en contrat aidé viendront conforter les besoins d'accompagnement des élèves en situation de handicap.

Un plan de formation sera établi afin que ces personnels puissent s'adapter rapidement à l'emploi proposé, mais aussi qu'ils puissent à terme, s'engager dans la filière des métiers de l'accompagnement des personnes en manque d'autonomie.

Tous les personnels nouvellement recrutés, quel que soit leur statut, occupant les fonctions d'AVS, recevront une formation dès leur prise de fonction, sur la base des référentiels d'activités et de compétences rénovés et dans le cadre d'une filière professionnelle identifiée.

Les possibilités d'accompagnement au-delà du temps scolaire restent un objectif à atteindre. Ainsi tous les dispositifs favorisant une mutualisation des moyens disponibles doivent être, à terme, étudiés.

Une réflexion que va s'engager, notamment avec les collectivités locales, afin d'imaginer une organisation territoriale, souple et efficace, qui permettrait l'accès aux accompagnantes des élèves en situation de handicap qui le souhaitent, d'intervenir en dehors du temps scolaire auprès de jeunes en situation de handicap, dont le besoin aurait été reconnu.

Stéphane LAGOUTIÉRE