Contenu principal

Message d'alerte

Signature du pacte 2012 2014 pour l emploi des travailleurs handicapes entreprise adapte premier ministreLe 22 décembre dernier, François Fillon a signé, à Matignon, le Pacte pour l'Emploi des personnes en situation de handicap en Entreprises Adaptées portées par l'Union Nationale des Entreprises Adaptées (UENA) et les principales associations et fédérations du secteur du handicap. Un événement qui concrétise l'engagement pris par le Président de la République le 8 juin dernier, lors de la Conférence nationale du handicap. Mais répond-elle vraiment à la progression du chômage des travailleurs handicapés qui sera fin 2011, de 19,9 % soit +07 % en 2011.

Dans la matinée, le Premier ministre, François FILLON, accompagné de Nadine MORANO, ministre en charge de l'apprentissage et de la formation professionnelle et Marie Annee MONTCHAMP, secrétaires d'État auprès de la ministre de la Solidarité et de la Cohésion sociale, se sont rendu à Arras dans le Pas-de-Calais. Au cours de cette visite, le Premier ministre s'est rendu au sein d'une l'entreprise adaptée APRA*, où il a pu à cette occasion s'entretenir plusieurs travailleurs handicapés.

« Un pacte pour l'accès à la vie sociale »

« La signature du Pacte pour l'Emploi des personnes en situation de handicap en Entreprises adaptées pour la période 2012-2014 est pour nous la concrétisation de notre engagement pour faire reconnaître le secteur adapté en tant que tel dans l'économie française », analyse Jean-Denis Martin, Président de l'UNEA. Avec près de 260 000 travailleurs handicapés au chômage ayant une très faible qualification égale ou inférieure au niveau 5 selon Pôle emploi, les entreprises et les administrations publiques soumises à l'obligation d'emploi de personnes handicapées, éprouvent de vraies difficultés à recruter et font de plus en plus appel à la sous-traitance du secteur adapté afin de remplir en partie ses obligations. Mais cela nécessite de moderniser ce secteur et de lui donner tous les moyens pour y arriver. « C'est tout l'intérêt du Pacte pour l'Emploi où l'État nous donne les moyens de nous développer, former nos salariés handicapés et affûter nos armes pour combattre le chômage massif des personnes en situation de handicap et éloigner de l'emploi », expose Jean-Denis Martin.

le Premier ministre dans la matiné avait visite une entreprise adapté a Arras dans le Pas-de-Calais©Yves Malenfer/Matignon« En période de crise, la politique de solidarité de la France doit porter ses priorités vers nos concitoyens les plus vulnérables. À travers la signature de ce Pacte pour l'Emploi avec l'UNEA et les principales associations et fédération du secteur du handicap, nous renforçons le principe d'accessibilité généralisée par lequel chaque personne handicapée doit pouvoir avoir un accès le plus complet à la vie sociale », a souligné François FILLON

Un pacte qui selon le gouvernement qui a pour objectif à la fois permettre la création de 3 000 nouveaux postes à destination des personnes en situation de handicap sur trois ans. Mais aussi de favoriser la professionnalisation des personnes en situation de handicap et de moderniser le secteur des entreprises adaptées.

Après cette signature qui montre une certaine prise de conscience des politiques deux questions continue à rester sans réponse et qui sont elles les véritables responsables de l'important de chômage et du manque de qualification des travailleurs handicapés. L'absence et les difficultés pour l'élève à suivre une scolarité ou plus tard, un parcours universitaire normal. L'autre domaine pour lequel aucun effort n'a réellement été mis en place et celui de la formation, alors pourtant que le gouvernement français ne cesse de prendre la pratique allemande en modèle. Ce pacte sera-t-il la solution, rendez-vous dans deux ans. Force et de constater que le chômage poursuit sa montée y comprit chez les travailleurs handicapés où il a progressé de 0,7% se situant désormais à 19,9% pour les demandeurs d'emploi en situation de handicap.

Réinventer le métier d'entrepreneur social pour une efficacité accrue

Discours du Président de l'UNEA, Denis MARTIN peu avant la signature du pacte avec a sa gauche François FILLON© Benoît Granier/MatignonCes très nombreux chantiers vont nécessiter que les dirigeants d'Entreprises Adaptées réinventent très rapidement leur métier et créent de nouveaux débouchés pour pouvoir répondre aux attentes de leurs clients, entreprises ou administrations. « Nous sommes là, au sein de l'UNEA, pour accompagner ces changements et aider nos adhérents à atteindre ces défis » affirme Jean-Denis Martin.

Développer de nouveaux métiers, de nouvelles Entreprises Adaptées, améliorer les compétences de tous ceux qui travaillent et s'engagent au quotidien dans les Entreprises Adaptées... la liste des actions qui vont rythmer ces trois prochaines années est longue, mais certainement très enrichissante.

L'UNEA, qui a porté ce Pacte pour l'Emploi et qui compte dans ses rangs, 400 entreprises adaptées sur les 650 référencées en France, va piloter ce dispositif et suivront les différents indicateurs pour que cette opération soit une réussite. Un bilan sera réalisé en 2014, qui dressera un premier état des lieux et des nouvelles échéances à venir. Ce Pacte est aussi un message fort pour les entreprises, privées ou publiques, qui privilégient la sous-traitance auprès des secteurs adapté et protégé dans leur politique d'achats responsables.

Stéphane LAGOUTIERE

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir