Contenu principal

Message d'alerte

Remise du rapport de la commission Commission professionnelle consultative a Segolene NEUVILLESégolène NEUVILLE, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion auprès de Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a reçu mardi 11 octobre, le premier rapport de la Commission professionnelle consultative du travail social et de l’intervention sociale (CPC) dans le cadre de la réflexion engagée sur la réforme des diplômes du travail social.

Une démarche que la Ministre qui souhaitée ce travail, afin de valoriser et renforcer l’action de ces professionnels du travail social auprès de nos concitoyens les plus fragiles telle que personnes âgées, en situation de handicap ou d’exclusion sociale, mais aussi jeunes enfants et permettre a ceux-ci de favoriser leur autonomie et leur émancipation. Un rapport qui a aussi pour « objectif de proposé un cadre de réflexion en vue de la modernisation des modalités et des contenus des formations et préconise trois pistes de travail ».

Valorisation, compétence, et reconnaissance....
La première d’entre elle consistant selon les auteurs du rapport, a permettre une valorisation 4 grandes filières professionnelles éducative, sociale, familiale et managériale. Afin de permettre a moyen terme de clarifier le rôle et les missions du travail social au sein de notre société, et de renforcer l’attractivité du secteur mais aussi de préserver les spécificités de chacun de ces métiers.

Il propose également de celle de la compétence en créant en un socle commun de compétences éthiques, techniques et transversales permettant de renforcer la culture commune des professionnels et de favoriser le travail en réseau, mais aussi les mobilités professionnelles.

Enfin celui d’un passage d’un diplômes de niveau III en niveau II en lien avec la reconnaissance universitaire au niveau licence, sans pour autant créer à ce stade de nouveaux diplômes de niveau 3. La Ministre Ségolène NEUVILLE ayant au président de la CPC de s’assurer que la suite des travaux associe pleinement les professionnels du secteur, mais aussi des représentants des personnes accompagnées. « Afin de s’assurer que les futurs diplômes correspondent pleinement aux besoins de nos concitoyens », a telle précisé

Ajoutant que cette participation « des personnes concernées à l’élaboration des formations des travailleurs sociaux qui sont à leur service est un enjeu fondamental pour s’assurer que les professionnels de demain seront bien formés. C’est à la fois un enjeu démocratique et un enjeu de cohésion sociale »

Ségolène NEUVILLE qui également remercié les membres de la CPC (composée des organisations syndicales et de représentants de l’Etat, mais aussi des organismes de formation) pour la qualité de leurs travaux, « qui vont permettre de poursuivre la réforme des diplômes en vue de la revalorisation des fonctionnaires relevant de la filière sociale, qui interviendra à partir de 2018, conformément à l’accord Parcours Professionnels Carrières et Rémunérations (PPCR) », a telle conclue.

La Rédaction

Source : Gouvernement

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir